Comment se préparer à l’arrivée du deuxième enfant ?

Alors que vous vous réjouissez de l’arrivée de votre deuxième bébé, il y a aussi des préoccupations grandissantes en vous, comment votre premier enfant regardera-t-il un nouveau membre de la famille ? Vous n’êtes certainement pas le seul à aborder une question similaire. Nous vous conseillerons sur la façon de préparer le bébé à l’arrivée d’un frère ou d’une sœur.

Lire également : Test ADN France : La vérité à portée de main

Est-il nécessaire de préparer l’enfant en avant ?

Essayer de préparer un enfant trop tôt pour l’arrivée d’un frère ou d’une sœur n’est pas toujours si complètement nécessaire. Très probablement dépend de l’âge du premier-né. Vous pouvez pointer vers un enfant d’un an ou deux ans sur son ventre et expliquer qu’il y a un mimi caché là, mais c’est à peu près tout. Vous pouvez également impliquer, par exemple, une poupée que vous serez affectueusement et prendre soin. Obtenez la poupée même à un petit garçon afin que vous puissiez entraîner le comportement et les soins doux ensemble. Je suis sûr que tous les petits vont le divertir. Il s’agit déjà de l’avant chez l’enfant de construire de l’empathie et de la compassion pour la créature fragile. Vous pouvez former ce Le bébé dort, alors nous serons tranquilles, ou, par exemple, que le bébé pleure et nous devons le garder tranquille et l’enterrer.

Comment se préparer à l’arrivée d’un frère ou d’un enfant plus âgé ?

Si vous avez déjà un enfant à la maison qui parle couramment et est capable de comprendre votre message un peu plus, vous pouvez, bien sûr, également démontrer des questions pratiques liées aux soins de bébé, sur une poupée. Cependant, vous pouvez déjà ajouter un commentaire verbal, ce qui rend l’enfant autant que possible à l’arrivée d’un frère et soeur. Il est nécessaire de souligner autant que possible sur la taille et le raisonnable de votre premier-né est, qu’il peut certainement vous aider beaucoup déjà et comment vous vous réjouissez de la façon dont vous pouvez gérer tout cela ensemble.

A découvrir également : Les situations dans lesquelles demander un nouvel avis médical

Comment enseigner l’empathie aux enfants et pourquoi est-ce si important ?

L’ impliquer déjà dans la grossesse

Dis-lui ce qui se passe dans son ventre. Vous pouvez même lui montrer différentes images afin qu’il ait une idée de comment le bébé est couché là dans l’abdomen, comment il est nourris par l’ombilicus, etc. Les enfants sont très curieux, et plus ils sont âgés, plus ils sont intéressés par des détails spécifiques de la grossesse et du développement du fœtus. Vous pouvez également lui montrer diverses photos des examens de dépistage ou des vidéos sur le développement du fœtus sur youtube. Tout bien sûr raisonnablement l’âge de l’enfant. Lorsque vous l’engagez déjà dans la grossesse, il se sentira plus engagé et impliqué. Si, bien sûr, l’enfant ne semble pas intéressé par votre grossesse, ni par les bébés en général, ne lui imposez rien et laissez le « destin ».

Comment préparer un enfant à l’arrivée d’un frère ou d’une sœur ?

Chaque enfant est différent et difficile à dire à l’avance comment le nouveau frère ou la sœur bébé finira par réagir. L’arrivée d’une sœur est généralement mieux tolérée par les petites filles. L’idée de pouvoir jouer avec une poupée « live » est très attrayante pour eux. Quelque chose de similaire peut être vécu par les garçons qui deviennent « grand frères ». Mais cela ne s’applique certainement pas toujours. Les filles peuvent souvent être plus jalouses que les garçons, ou elles peuvent le rendre plus clair.

Comment l’enfant réagit-il à l’arrivée d’un frère ou d’une sœur ?

La façon dont il va réagir dépend principalement de l’âge. Plus vieux, plus on peut généralement dire que l’enfant d’un frère ou d’une sœur acceptera plus facilement. Mais ne vous laissez pas duper. Que, par exemple, un enfant de cinq ans ne se comporte pas jalousement et mépris au début ne signifie pas qu’il n’est pas intrinsèquement troublé. Les enfants plus âgés sont jaloux aussi, mais ils ne veulent pas être « gênants » (parce qu’ils savent ne pas être « jaloux »), donc ils s’inquiètent à l’intérieur. Parfois, cela peut se manifester par des comportements qui, à première vue, ne sont pas du tout liés à la jalousie (p. ex. énurésie, agressivité envers les autres enfants, animaux, mauvaises notes à l’école, etc.). Plus l’enfant est âgé, plus il pense compliqué. D’autant plus vous devez l’assurer qu’il sera sur eux Cela dépend même après la naissance d’un frère, que rien ne change absolument dans la relation à rien.

Comment un enfant réagit-il aux bébés étrangers ?

La façon dont un bébé réagira à un frère ou à une sœur peut également être estimée en fonction de la relation qu’il a avec les bébés en général. Certains enfants laissent les petits bébés complètement tiède. D’autres les adorent encore. Si votre enfant a une relation chaleureuse avec les bébés, vous êtes probablement gagné, mais bien sûr, cela peut ne pas toujours s’appliquer. S’il ne remarque pas du tout les bébés, ne les impose certainement pas à lui.

Comment gérer la jalousie chez les enfants ? Donnez-leur un sens de l’importance !

Méfiez-vous de tous les comportements à d’autres bébés

En outre, vous ne devriez probablement pas avoir d’autres bébés se reproduire devant les yeux d’un tel enfant. C’est assez vrai pour devenir jaloux et pleurer. Il enlève les connaissances d’une telle expérience qu’il n’y a probablement rien à attendre avec impatience. Mais ne vous inquiétez pas — les bébés se développent incroyablement rapidement. Dans l’intervalle, vous avez un enfant né, l’approche de l’enfant plus âgé peut changer considérablement en dépendance à l’égard du développement mental. Ce qu’il ne comprend pas encore maintenant peut prendre très bien dans quelques mois.

Combien votre enfant est-il gâté ?

Bien que les psychologues mangent principalement des cheveux, quand ils commencent à parler d’enfants gâtés, en tant que parents, vous pouvez, avec une auto-réflexion suffisante, évaluer votre enfant dans une certaine mesure si elle est gâtée ou non. Gâté ici, nous pensons en termes de l’incohérence de votre éducation et dans le sens de la capacité de l’enfant à affirmer son à tout prix. Un enfant gâté peut être caractérisé comme un enfant qui, grâce à ses stratégies comportementales, a appris à vous manipuler en tant que parent de la manière dont il est adapté à ses intérêts. Le plus souvent avec l’aide du chantage (si vous ne faites pas quelque chose, ne permettez pas, il sera suivi par des cris, des pleurs, des larmes, des léchages ostentatoires à l’autre parent ou d’autres coercitions).

Enfants gâtés avec par l’arrivée d’un frère et soeur sont pires

C’ est évidemment un signe de l’intelligence de l’enfant qu’il peut profiter de la situation. Dans le même temps, cependant, c’est un signe de votre échec dans l’éducation, car il n’est pas toujours bon pour les enfants de se retirer. Cependant, un est certain. Les enfants qui sont adultes et habitués à être tous selon eux auront beaucoup plus de mal à faire face à un nouveau frère que les enfants qui savent quand se retirer de leurs exigences.

La dépendance de l’enfant à la mère. Quand commence-t-elle à devenir malsaine ?

À quel point ça dépend de vous ?

Votre enfant est-il habitué à être constamment juste avec vous ? C’est habitué à passer du temps avec papa ou grands-parents ? Ou à la maternelle ? Il joue également un rôle important dans la façon dont il va gérer l’arrivée d’un frère ou d’une sœur. Un enfant dépendant seulement de la mère l’aura, compréhensible, beaucoup plus compliqué. L’arrivée d’un frère ou d’une sœur sera considérée comme une perturbation majeure de votre relation proche. Par conséquent, il serait très bénéfique commencer à l’habituer dès que possible à d’autres personnes de passer du temps avec, quand vous ne serez plus en mesure de lui assister autant que possible. Il est très pratique d’impliquer les grands-parents, mais bien sûr, il est possible de s’engager pendant quelques jours par mois, par exemple, la dame de garde, etc.

Quand un enfant est jaloux déjà d’un ventre en croissance

Comment préparer un enfant à l’arrivée d’un frère ou d’une sœur ? Les craintes de jalousie sont abordées par les parents habituellement dans les cinq ans suivant l’âge de leur enfant plus âgé. Les écoliers peuvent déjà être relativement simplement expliqués à toute la situation autour du bébé. Dites-lui raisonnablement que maintenant, malheureusement, vous n’aurez plus autant de temps à consacrer tous vos soins seulement à lui, mais cela ne signifie pas que vous ne l’aimez plus, etc C’est plus compliqué chez les enfants d’environ 2 à 3 ans. À cet âge, ils commencent à percevoir le monde plus intensément. Ils aiment se fixer sur des environnements familiers, des rituels, des personnes, des relations et de l’ordre établi. Il faut vraiment beaucoup de patience et d’approche calme à toutes les manifestations jalousie. Parfois, la jalousie se manifeste déjà pendant la grossesse. Toujours embrasser l’enfant avec un sourire et assurez-vous que vous l’aimez le mieux et que ce sera le cas pour toujours et pour toujours.

Des enfants non condamnés. Qu’est-ce qui peut tous causer un manque de tendresse ?

Impliquer Papa autant que possible

Papa joue maintenant un rôle clé. Ce dernier devrait s’impliquer davantage dans les soins de l’enfant premier-né. Surtout les deux premiers mois avant que vous vous y habituez tous. Mais les mamans devraient faire attention à ne pas montrer soudainement la jalousie. La nouvelle relation entre un enfant plus âgé et un papa peut être très intense et parfois vous pouvez avoir l’impression d’être dans un deuxième dortoir avec le bébé (vous ne pouvez pas faire d’affaires différentes avec eux des événements intéressants comme le patinage, le ski, le football, etc.). L’amertume en tout cas avaler — est-ce seulement temporaire et plus important ? Qu’elle est un enfant plus âgé, vous cool et pas frustré à venir ou vos sentiments d’infériorité ? Vous êtes une personne forte qui comprendra cela. Essayez de vous réjouir, combien ils le gèrent, bien que maintenant sans vous.

Cadeau d’un bébé

Les petits enfants peuvent essayer d’obtenir l’arrivée d’un bébé en leur promettant un beau cadeau que les enfants plus âgés reçoivent à la naissance d’un frère ou d’une sœur cadet. De la maternité attirent certainement une certaine attention pour eux aussi.

Comment la jalouse se manifeste le plus souvent ?

Plus l’enfant est âgé, plus sa jalouse devient sophistiquée. Les enfants les plus jeunes traînent maman ailleurs qu’une douche de bébé. Ils essaient d’attirer l’attention sur eux-mêmes à tout prix — c’est-à-dire négativement, aussi (scènes, rage, régression développementale, ils ont besoin d’aide pour tout à la fois, ils ne peuvent rien gérer seuls, etc.). C’est pire avec les expressions d’agression. En aucun cas, vous ne devez l’admettre au bébé. Un enfant agressif ne bat pas, cela aggraverait tout. La seule mesure éducative concevable est l’exclusion de la société. S’il agit agressivement envers le bébé, emmenez-le strictement mais calmement dans votre chambre, dites-lui que vous l’aimez, mais il ne peut pas se comporter comme ça. Soyez patient — la jalousie chez les enfants finit par diminuer tôt ou tard.

La rage chez les enfants. Comment les calmer aussi rapidement que possible ?

Quand demander l’aide d’un spécialiste

Avec l’aide de votre attention, de votre affection et de vos soins, la plupart des enfants finissent par faire face à l’arrivée d’un frère et leur relation continue à se développer sans accroc. Cependant, dans des cas exceptionnels, des réactions particulières aux réactions dangereuses, des difficultés psychosomatiques et des troubles du comportement de l’enfant peuvent persister. Si ces manifestations durent plus d’une demi-année, consultez un spécialiste (pédiatre, psychologue).

News
Show Buttons
Hide Buttons