Quelle est la différence entre santé publique et santé communautaire ?

Les termes santé publique et santé communautaire créent souvent une confusion. Pourtant, ces deux concepts sont distincts et possèdent chacun une mission précise. Pendant que l’une est plus généraliste, l’autre est réservée à un groupe d’individus. Afin de mieux faire la différence entre ces deux notions, vous êtes invité à lire ceci.

Qu’entend-on par santé publique ?

La santé publique est en réalité une discipline qui s’occupe de la santé d’une nation. Elle embrasse tous les domaines afin d’améliorer le bien-être du peuple. Elle peut aborder :

A découvrir également : L’astuce de la pharmacie en ligne pour ses médicaments

  • les épidémies ;
  • la croissance de la population ;
  • les problèmes sociologiques, etc.

Elle joue plusieurs rôles. Celle-ci suit de près et observe l’évolution de la santé des habitants. Elle met en place des stratégies pour optimiser la qualité de vie des patients atteints d’une pathologie particulière, les handicapés et les personnes vulnérables. La santé publique se charge des traumatismes, des incapacités et des luttes engagées contre les épidémies.

Les professionnels de la santé publique organisent souvent des débats publics dans le but d’informer et d’éduquer sur les bons gestes pour limiter la propagation d’un virus. Avec le concept de la santé publique, les professionnels de la santé ont pour mission de réduire les risques sanitaires liés aux professions et à l’environnement. Elle assure l’accès aux soins et aux diagnostics sur toute l’étendue du territoire national. En gros, c’est une tâche laissée aux pouvoirs publics.

A voir aussi : Quelle est l'importance de la thérapie EFT ?

Qu’est-ce que la santé communautaire ?

La santé communautaire est un moyen par lequel les membres d’une collectivité créent un système pour définir les besoins sanitaires du groupe social. Conscients de leur appartenance à un creuset linguistique ou géographique, ils œuvrent pour mettre en place des activités pour trouver une solution à un problème.

C’est un programme financé et géré par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il est affecté dans les zones défavorisées afin d’aider ceux qui ont de faibles revenus de bénéficier des soins médicaux adéquats. Il a pour objectif d’éduquer, d’encourager et de suivre les prescriptions données par les professionnels. Il vise également à répartir de manière équitable les actions de la santé publique.

Cette discipline cherche aussi à prévenir les pathologies qui touchent les couches vulnérables. Puisque les grandes technologies sanitaires ne peuvent pas atteindre rapidement les pays sous-développés et les zones pauvres des nations riches, ce programme va à la base pour accompagner les habitants.

Quelle différence peut-on faire ?

La santé publique et la santé communautaire jouent relativement le même rôle. Elles ont pour mission d’aider, d’informer et parfois d’établir un projet pour assurer le bien-être de la population. Celles-ci se chargent également d’améliorer la qualité de vie des personnes en prenant en compte certains facteurs liés à la démographie et à l’économie.

Cependant, il existe quelques différences entre ces deux disciplines. En effet, la santé publique est beaucoup plus large dans ses actions. Elle est conférée au gouvernement d’un pays et est destinée à faire bénéficier les soins à toute la population du territoire.

Par contre, la santé communautaire va à la base. Cette dernière s’occupe d’une frange partie de la population. Son objectif est d’aider les couches qui n’ont pas réussi à jouir des programmes étatiques. Elle déploie des agents spécialisés dans un domaine précis pour accomplir la tâche. En somme, elle est beaucoup plus proche de la collectivité.

Santé