Peut-on travailler avec une névralgie cervico-brachiale : des stratégies efficaces pour gérer la douleur au quotidien

Ce n’est certainement pas un avantage d’avoir la névralgie cervico-brachiale, mais doit-on pour autant arrêter de travailler ? Ce n’est sans doute pas envisageable compte tenu des contraintes financières auxquelles tout le monde fait face. Mais peut-on alors travailler avec une névralgie cervico-brachiale ? Avec les conseils qui vont suivre, vous allez pouvoir continuer d’exercer votre activité professionnelle malgré cette pénalité.

Comprendre la névralgie cervico-brachiale

Pour pouvoir vivre et travailler avec la névralgie cervico-brachiale, il faut déjà commencer par comprendre d’où vient le mal. Il nous semble donc normal de commencer par un rapide coup d’œil de la provenance de ces douleurs atroces.

A découvrir également : Quelle conséquence la perforation du tympan peut avoir sur l’audition ?

La névralgie cervico-brachiale se manifeste à travers des douleurs intenses le long du bras. C’est le résultat d’une compression au niveau des nerfs cervicaux, mais il faut un diagnostic précis pour en trouver la cause et établir un traitement approprié.

Quoi qu’il en soit, une névralgie cervico-brachiale est un problème persistant. On peut parfaitement prendre des médicaments pour soulager la douleur, mais il faut un certain temps pour que les douleurs disparaissent, parfois d’elles seules. En attendant, il faudrait bien continuer à travailler, ce qui nous emmène à la prochaine section de l’article.

A lire également : Nager avec un staphylocoque : précautions et conseils de santé

Adaptation de l’environnement de travail

Si la névralgie cervico-brachiale se manifeste effectivement par des douleurs atroces et persistantes, il y a des postures plus agréables que d’autres. Pour pouvoir travailler avec ce problème, il faudrait donc identifier les postures où l’on sent moins les douleurs et adapter l’environnement de travail en conséquence.

Si par exemple vous travaillez devant un ordinateur et que vous vous sentez moins mal avec les bras tendus, vous pouvez éloigner votre chaise du bureau. Si, au contraire, vous vous sentez moins mal avec les bras détendus, vous pouvez rapprocher davantage la chaise et augmenter sa hauteur. Évidemment, pour soulager au maximum les douleurs, il faut opter pour une chaise des plus confortables.

Ce ne sont que des conseils puisqu’on sait pertinemment que tout le monde ne travaille pas dans ces mêmes conditions. Pour les métiers qui exigent beaucoup d’efforts physiques et des mouvements brusques, il sera difficile d’exercer en présence de la névralgie cervico-brachiale. On peut toujours toutefois prendre des antidouleurs pour calmer provisoirement les douleurs.

Conseils pour la gestion de la douleur

En effet, il sera difficile d’exercer certains métiers en présence de la névralgie cervico-brachiale. Si l’on prend l’exemple du métier de mécanicien, il est difficile d’imaginer un tel professionnel travailler malgré des douleurs atroces tout au long du bras. Dans ce cas, il faut trouver des solutions pour soulager ne serait-ce que provisoirement ces douleurs.

Outre les antidouleurs médicamenteux que nous avons évoqués plus haut, d’autres approches thérapeutiques peuvent aider. On pense notamment à la physiothérapie et la massothérapie. D’ailleurs, ces deux approches peuvent parfaitement accélérer la guérison.

Une autre technique qui peut atténuer les douleurs est la méditation. Il peut aussi être bénéfique d’en pratiquer le temps que la névralgie cervico-brachiale passe. On peut la combiner à d’autres techniques de relaxation et la respiration profonde pour accentuer l’efficacité.

On peut aussi accélérer la guérison en pratiquant des exercices physiques réguliers. L’objectif sera ici de renforcer les muscles du cou et des épaules. On peut ainsi stabiliser la région cervicale pour réduire les épisodes douloureux.

Santé