Que faut-il savoir sur l’interdiction de l’ashwagandha en France ?

Pour lutter contre le stress, il est possible de consommer de l’ashwagandha qui est une plante avec de nombreuses propriétés. Cependant, dans certains pays d’Europe, son utilisation est proscrite au vu des effets secondaires qu’elle peut avoir. La France est-elle concernée ?

La commercialisation de l’ashwagandha est-elle interdite en France ?

L’ashwagandha est un produit bio très répandu dans quelques pays d’Asie, comme l’Inde et le Pakistan. Pour en savoir plus sur l’interdiction de l’ashwagandha en France, vous pourrez vous rendre sur le lien affilié à cet article. Sa popularité dans cette région est due à son utilisation fréquente pour traiter des maladies dégénératives et pour renforcer le système immunitaire.

A lire aussi : Quelle est l'importance de la thérapie EFT ?

Quant à son interdiction en France, notez que de nombreux traitements sous la forme de plantes ou de compléments alimentaires ont été également interdits depuis 2014. Toutefois, les effets avantageux de cette plante l’ont emporté, ce qui a conduit à son acceptation progressive des autorités françaises. Certes, ce produit est accepté, mais sa prescription par les médecins ou sa vente est très limitée et soumise à plusieurs conditions. En fonction de la loi qui régit l’entente européenne, l’ashwagandha est une plante dont l’achat et la vente sont interdits sur le sol français.

Pourtant, il existe des organismes de santé de renommée mondiale qui ont apporté la preuve de sa contribution à l’efficacité de la médecine traditionnelle. Notez que c’est la racine de cette plante qui est plus d’usage que la feuille en elle-même. La seule forme de l’ashwagandha bénéficiant d’un semblant d’autorisation est pharmaceutique. Cette dernière est bio et fabriquée à partir de procédés très stricts et en accord avec les lois sur la protection environnementale.

A lire également : Mister Gaspard, l’invention technologique née d’un accident

Santé