Quels sont les risques de la climatisation pour la santé ?

Pour le confort de notre habitat ou de notre lieu de travail, on utilise certains équipements pour l’amélioration de la température : le chauffage en hiver et le climatiseur durant l’été. Même si cette installation nous offre un cadre de vie agréable, la climatisation compromet également notre santé. Voici une petite mise au point sur ses risques.

Lire également : 6 façons naturelles de renforcer votre système immunitaire

La climatisation constitue un risque élevé au choc thermique

Les grandes variations de la température ne sont pas favorables au bien-être de votre organisme. En effet, une amplitude supérieure à 10 °C peut causer des irritations oculaires (pour ceux qui portent des lentilles) et des infections respiratoires, car l’air d’un espace climatisé est vraiment sec. De plus, le choc thermique peut être la cause d’une perte de connaissance et plus grave, responsable d’un arrêt cardiaque. Pour ce qui est du réglage de votre climatisation, tâchez d’être vigilant, il en va de votre bien-être. Il est donc déconseillé de passer les 8 °C pour l’écart entre la température intérieure et extérieure. Par exemple, pour une température extérieure de 35 °C, vous devez régler votre température intérieure à 27 °C au minimum.

La climatisation vous expose à certains maux

La climatisation est également responsable d’un ensemble de symptômes très diversifiés. On les appelle le syndrome des bâtiments malsains ou en anglais « sick building syndrome ». Il regroupe : les troubles ORL, les problèmes respiratoires, cutanés ou oculaires, les perturbations sensorielles, les maux de têtes et bien d’autres. C’est un peu troublant de voir ces symptômes disparaitre chez une personne automatiquement quand elle quitte une pièce climatisée. Tout compte fait, si ces symptômes apparaissent sur votre lieu de travail par exemple, le mieux serait d’en parler au médecin du travail ou au délégué du personnel.

A lire en complément : Quelle mutuelle quand on est fonctionnaire ?

La climatisation facilite les infections de virus

Pour ceux qui sont allergiques à certains produits, la climatisation n’est pas chose conseillée. En effet, elle aggrave ces allergies chez les plus fragiles, car l’air recyclé de la climatisation concentre en quelque sorte les allergènes. Par ailleurs, elle est aussi responsable des écoulements de nez et des éternuements. C’est grave puisqu’il peut s’agir d’affections ORL ou de champignons. Avec la climatisation, vous êtes également à la portée d’une contamination de virus (grippe ou gastro-entérite) par le système de climatisation. Dans un bâtiment avec une ventilation mécanique ou naturelle, le risque d’infection est pratiquement nul. Dans le cas contraire, pas de chance !

La climatisation peut dessécher votre peau et vos muqueuses

La climatisation peut dessécher votre peau et vos muqueuses. Effectivement, l’air sec que diffuse la climatisation a un impact direct sur notre corps en provoquant une déshydratation. Cette dernière se ressent par des tiraillements de la peau et des irritations oculaires. Les yeux sont particulièrement touchés, car ils ne peuvent pas s’hydrater eux-mêmes comme le font les autres organes du corps grâce à leur propre système d’hydratation.

Si vous avez déjà une pathologie respiratoire, la climatisation risque de l’aggraver considérablement. La raison ? L’air est asséché jusqu’à 20 %, ce qui rend difficile pour les poumons de fonctionner correctement.

Quant aux personnes ayant une peau sensible ou acnéique, elles doivent être encore plus vigilantes vis-à-vis de l’utilisation prolongée de la climatisation. Car le froid diffusé va resserrer les pores et augmenter ainsi la production excessive de sébum responsable des boutons d’acné.

Face à ces multiples effets négatifs sur notre santé liés à son utilisation excessive, vous devez éviter cet équipement. Pour éviter tous ces problèmes cités ci-dessus, il suffit simplement de fermer bien les portières et les fenêtres lorsqu’on utilise sa climatisation ou sinon préférer s’éloigner des sources nuisibles telles que celle-ci !

La climatisation peut augmenter les allergies et l’asthme chez certaines personnes sensibles

La climatisation, en plus d’être un risque pour les peaux sensibles et les personnes atteintes de pathologies respiratoires, peut aussi exacerber les allergies et l’asthme chez certaines personnes. Effectivement, lorsqu’elle n’est pas régulièrement entretenue, elle peut accumuler des bactéries et des moisissures qui sont ensuite diffusées dans l’air que nous respirons.

Les filtres présents dans la climatisation ont pour but de retenir ces impuretés, mais s’ils ne sont pas nettoyés ou remplacés régulièrement, ils peuvent aggraver la situation. Certains modèles de climatiseurs utilisent des produits chimiques nocifs tels que le chlorofluorocarbone (CFC) ou le HCFC, qui contribuent à la destruction de la couche d’ozone.

Si vous êtes sujet aux allergies ou à l’asthme, il faut prendre en compte tous ces différents risques liés à l’utilisation excessive ou inappropriée d’une climatisation. Nous devons être conscients que même si celle-ci apporte du confort pendant les périodes chaudes, elle représente aussi une menace potentielle pour notre santé. Il faut prendre les mesures appropriées pour minimiser ces risques et préserver notre bien-être.

La climatisation peut affecter votre sommeil et votre bien-être mental

En plus d’affecter notre peau, notre respiration et nos allergies, la climatisation peut aussi avoir des impacts sur notre sommeil et notre bien-être mental. Effectivement, elle produit un bruit qui peut perturber le sommeil de certain(e)s d’entre nous. Les changements brutaux de température, lorsque nous passons d’un endroit chaud à un endroit climatisé, peuvent affecter la qualité de notre sommeil.

Cela est particulièrement vrai pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale comme l’anxiété ou la dépression. Les changements soudains de température causés par la climatisation peuvent aggraver ces symptômes et augmenter les niveaux de stress chez certain(e)s individus.

L’utilisation excessive ou inappropriée d’une climatisation peut aussi affecter négativement l’environnement dans lequel nous vivons. Elle consomme effectivement beaucoup d’énergie électrique qui contribue à l’augmentation des émissions polluantes.

Pensez à bien utiliser avec modération une climatisation. Pensez à régler la température à un seuil minimum recommandé afin que celle-ci ne soit pas néfaste pour votre santé ainsi que pour votre environnement direct.

La climatisation peut provoquer des problèmes de circulation sanguine et de tension artérielle

La climatisation est un équipement de confort indispensable pour beaucoup d’entre nous, notamment pendant les périodes de forte chaleur. Il existe des effets secondaires qui peuvent être néfastes pour la santé. Effectivement, la climatisation peut provoquer des problèmes de circulation sanguine et de tension artérielle chez certain(e)s individus.

Lorsque vous êtes exposé(e) à une température très froide produite par la climatisation, votre organisme doit travailler plus dur pour maintenir sa propre température interne. Cette situation peut entraîner une contraction des vaisseaux sanguins et causer ainsi une augmentation de la pression artérielle ainsi que divers troubles circulatoires.

Les personnes souffrant d’hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires ou encore celles ayant subi récemment une intervention chirurgicale devraient donc éviter l’exposition prolongée à une température trop basse créée par la climatisation.

Il est donc recommandé aux utilisateurs(trices) d’éviter les changements brusques de température en sortant régulièrement dans un environnement naturellement chaud ou en réduisant simplement le niveau d’utilisation du dispositif lorsque cela n’est pas nécessaire. La prudence est toujours recommandée afin que cet outil ne mette pas leur vie en danger sur le long terme.

Santé