Art-thérapie : des formations créatives pour des métiers d’avenir

L’art-thérapie connaît un développement significatif ces dernières années, répondant à des besoins grandissants en termes d’accompagnement psychologique individualisé. Ce nouvel essor professionnel s’appuie sur la qualité des formations disponibles dans cette branche. En effet, les instituts spécialisés délivrent des cursus pluriels s’articulant autour d’une pédagogie originale associant apports théoriques riches et mises en situation pratiques stimulantes. 

Des apprentissages ludiques et concrets

Les cours théoriques permettent d’apprendre de manière ludique à travers des ateliers pratiques de modelage, de masques ou de mandalas. Les étudiants participent à différents médiums. Des mises en situation cliniques leur permettent dès le BTS de mettre leurs compétences au service de publics variés. L’aspect pratique de l’ art-thérapie formation accélère le processus d’assimilation.

Lire également : Test ADN France : La vérité à portée de main

Initiation au processus d’accompagnement en art-thérapie

L’art-thérapie est une approche psychothérapeutique qui s’appuie sur l’utilisation du processus créatif et des symboles. Elle favorise le développement de la personne en vue de faciliter son évolution sur les plans affectif, cognitif et relationnel. La formation présentée initie les apprenants aux principes fondamentaux et à la méthodologie de cette discipline. 

Différents modules abordent les grands courants théoriques sur lesquels reposent les pratiques art-thérapeutiques. Le module sur l’approche humaniste est centré sur la rencontre de soi et de l’autre dans une perspective de développement du potentiel créatif de chacun. D’autres modules mettent l’accent sur l’expérience et les tensions psychiques inconscientes. 

A découvrir également : Le régime cétogène : quand peut-on l’adopter ?

Les étudiants apprennent également à analyser les dimensions importantes en art-thérapie comme le mythe, le rituel, l’héritage familial et le corps. Cette initiation offre ainsi une vue d’ensemble du champ de l’art-thérapie et de ses fondements théorico-pratiques.

Apprentissage des protocoles d’accompagnement en art-thérapie

Ce cycle de formation vise à développer les compétences pratiques des apprentis art-thérapeutes dans la conduite de protocoles d’accompagnement. Les modules abordent dans un premier temps les principes fondamentaux de l’approche gestaltiste expérientielle. Plusieurs séances sont consacrées à l’identification des troubles ou difficultés pouvant survenir à différentes étapes de la construction psychique. Elle va de la petite enfance à l’adolescence, en passant par la relation aux parents. 

Des ateliers pratiques de mises en situation sont mis en place afin d’expérimenter des outils permettant de soutenir les capacités d’agir du patient sur ses difficultés. Les théories jungienne sont également explorées. Un module est dédié à la définition du cadre thérapeutique, traitant de paramètres comme le rythme des séances, le choix des supports ou l’approche individuelle et collective.

Tout au long du cursus, les apprenants sont amenés à développer leur compréhension personnelle du processus créatif ainsi qu’à analyser les protocoles expérimentés en stage. Un travail réflexif s’avère crucial pour constituer progressivement un portfolio d’outils d’accompagnement en art-thérapie. L’objectif est de former les étudiants à construire et animer des séances adaptées aux besoins du patient, favorisant son autonomie par la créativité.

Élaboration et conduite d’une séance d’art-thérapie Formation d’art-thérapeute 

Plusieurs modules traitent des fondements théoriques de l’approche, notamment la multidimensionnalité de l’être humain selon Jung, les bases et blocages de la créativité selon Reich. Des ateliers pratiques explorent différents outils comme la mythologie et le rêve. L’objectif est d’apprendre à adapter ces outils aux besoins d’expression et demandes du patient. Les stagiaires jouent alternativement les rôles de consultant et d’art-thérapeute afin de mieux cerner les enjeux de l’accompagnement.

Un module est consacré à la conduite de séances en intégrant les principes de la Gestalt expérientielle. Il s’agit d’élaborer le déroulement, d’animer des échanges de mises en lumière et de rédiger les observations.

Création et développement y de l’activité d’art-thérapeute

Ce dernier module de formation accompagne les futurs art-thérapeutes dans la création et le développement de leur activité professionnelle. Plusieurs notions sont abordées comme l’organisation de l’espace thérapeutique, le cadre déontologique et la supervision. Des ateliers traitent des aspects légaux, financiers et commerciaux à travers la gestion comptable, l’étude de marché ou le business plan. 

D’autres modules abordent des thématiques importantes en art-thérapie telles que la mort, les rituels ou l’objectif thérapeutique à travers la représentation symbolique. Un stage d’assistanat leur permet d’observer en situation réelle le déroulement des séances et les stratégies d’accompagnement.  Des présentations théoriques et mises en situation pratique leur donnent l’occasion de communiquer sur leur future activité.

Un stage clinique gratuit vient valider la formation en leur faisant accompagner deux personnes. L’ensemble du cursus permet aux futurs professionnels de concevoir un projet cohérent et concret. 

Un job épanouissant

Cette pratique thérapeutique stimulante offre la possibilité d’aider autrui à travers l’expression créative. Diplômés, les art-thérapeutes interviennent dans des structures médicales ou culturelles. Ils animent des ateliers artistiques adaptés aux besoins spécifiques de chaque patient. 

Ils offrent à des publics divers un espace leur permettant d’extérioriser leur vécu émotionnel. Grâce à cette communication non verbale et à la relation de confiance installée, des progrès physiques et psychiques peuvent être accomplis. Le métier requiert avant tout d’excellentes qualités relationnelles pour mettre les patients en confiance et les accompagner dans leur progression. Bienveillance, écoute active et patience sont essentielles pour favoriser leur épanouissement. 

Un sens créatif est également nécessaire afin de proposer des ateliers adaptatifs et évolutifs. L’art-thérapie implique aussi des compétences médicales et psychologiques. Celles-ci aident à appréhender les problématiques rencontrées et interagir efficacement avec les divers publics. 

Des débouchés porteurs

La formation d’art-thérapie prépare les étudiants à des débouchés porteurs de sens, en phase avec l’évolution du secteur médico-social. En effet, les établissements de santé constatent un accroissement des besoins en matière d’accompagnement thérapeutique individuel et en groupe. L’art-thérapie répond idéalement à cette demande en facilitant l’expression des maux psychiques et la communication entre patients.

De plus, le domaine d’intervention des art-thérapeutes se diversifie. Outre les structures hospitalières, ils peuvent exercer dans des centres médico-psychologiques, des maisons de retraite, des institutions spécialisées ou encore des établissements culturels. L’organisme de formation dote les étudiants des compétences relationnelles, psychologiques et artistiques nécessaires pour accompagner des publics variés. 

Les différents statuts des professionnels en art-thérapie

L’art-thérapeute peut exercer son activité selon différents statuts juridiques :

  • Salarié(e) d’une structure d’accueil publique ou privée. Bien que la profession ne soit pas réglementée, la rémunération se base souvent sur celle des professions paramédicales. 
  • Installé(e) à son compte. Le statut d’indépendant implique des démarches administratives (cotisations, comptabilité) mais offre plus de flexibilité.
  • Salarié(e) par l’intermédiaire d’une structure tierce. Certaines pépinières d’entreprises ou sociétés de portage salarial facturent directement les prestations aux structures d’accueil. 

Ces différents statuts juridiques permettent d’allier contraintes administratives et rétributions financières. 

Actu