Mister Gaspard, l’invention technologique née d’un accident

C’est l’histoire de Morgan qui est victime d’un accident en 2013. Un accident de sport le rend tétraplégique et il découvre malgré lui le monde du handicap et toutes les difficultés qui en font partie. C’est en passant désormais son quotidien assis dans un fauteuil roulant qu’il découvre un problème qui touche toutes les personnes à mobilité réduite : les escarres.

Sur les 600 000 français se déplaçant en fauteuil roulant, la moitié souffre de problèmes de peau dont les escarres qui sont favorisées entre autre par des carences alimentaires et une immobilité créant des zones d’humidités. Il faut en effet être assis toute la journée dans un fauteuil ou bloqué dans un lit pour se rendre compte du handicap supplémentaire que représente une escarre.

A lire aussi : Bien choisir les lunettes de son enfant : pourquoi c'est important ?

Qu’est-ce qu’une escarre ?

Autrement appelée « plaie de lit », il s’agit d’une lésion de la peau causée par une pression prolongée entre les tissus cutanés et les os. Les causes sont multifactorielles et si rien n’est fait le patient subit une forte douleur liée à l’infection et une cicatrisation difficile.

Il existe 4 stades : de la première rougeur à la plaie superficielle, à celle qui détruit les tissus en profondeur jusqu’aux lésions touchants les muscles et les os. Les soignants sont régulièrement confrontés à ce problème auprès de leurs malades alités sur de longues durées.

A découvrir également : Quels sont les risques de la climatisation pour la santé ?

Quelles solutions pour prévenir les escarres ?

Il suffit de 15 à 20 minutes pour qu’une escarre se crée mais plus de 6 mois pour qu’elle se résorbe. Morgan à force de subir ces désagréments cherche un moyen d’anticiper les plaies potentielles à naître. Il apprend que c’est en changeant de position de façon régulière et en étant attentif aux points de pression qu’il pourra limiter les formations de plaie. Cependant avec une sensibilité altérée, il est plus compliqué de sentir les zones du corps à bouger.

Morgan va alors chercher quel outil ont en commun les personnes à mobilité réduite qui pourrait permettre de créer un dispositif. Naturellement l’idée du smartphone s’impose et il va imaginer une application connectée à un tapis qui serait capable de donner des informations sur le positionnement du corps et aider à gérer les mouvements dans le temps pour un meilleur confort.

Le fonctionnement du tapis anti-escarre Gaspard

Le tapis Mister Gaspard est connecté en bluetooth au smartphone et fonctionne grâce à une application du même nom. Situé entre la surface dure du fauteuil et le coussin, le tapis est constitué de capteurs qui prennent en compte le poids, le positionnement et l’absence de mouvement.

Selon les besoins de l’utilisateur, l’application avertit des points de pression et rend compte de l’état de son positionnement afin qu’il puisse modifier et soulager sa posture. Il gagne ainsi une autonomie et une motivation à être vigilant sur sa santé grâce aux statistiques et à l’historique proposé par l’application.

Des exercices personnalisables sont disponibles en ce sens. Pour les plus dépendants, il est également possible qu’un proche ou professionnel soit alerté des données.
Le tapis connecté s’adapte à tous les gabarits, de 20 à 150 kilos, et dispose d’une batterie rechargeable d’une autonomie d’environ une semaine.

Santé pratique
Show Buttons
Hide Buttons