Doit-on déprogrammer toutes les activités de soins non urgents durant le confinement de COVID-19 ?

Plan de l'article

19 janvier 2021

Nouvelles variantes de Sars-Cov-2 : adaptation de votre protocole en tant que physiothérapeute testeur

La détection de nouvelles variantes de Sars-Cov-2 sur le territoire français nécessite une adaptation des protocoles lors de la conduite des tests antigéniques par toutes les professions autorisées à les conduire, y compris les physiothérapeutes libéraux.

On vous demandera maintenant :

A lire également : Comment faire le diagnostic d'une dyspraxie ?

  • Interrogation systématique d’un patient testé pour un éventuel séjour à l’étranger dans les 14 jours précédant la date des symptômes ou de l’échantillonnage.
  • Ou demandez-lui un contact possible avec quelqu’un qui est resté à l’étranger depuis 14 jours

En cas de réaction positive :

  • Obligation pour le physiothérapeute de mentionner cela dans le SIDEP
  • Patient Référence au RT-PCR

Test Lire le billet de la direction générale de la santé : https://solidarites-sante.gouv.fr/professionnels/article/dgs-urgent?var_mode=calcul

A lire aussi : Quel symptôme pour la maladie de Lyme ?

COUVRE-FEU GÉNÉRAL : Poursuite des consultations après 18 heures

L’ ensemble du territoire national est en train d’introduire le couvre-feu à 18 heures, au moins jusqu’au 30 janvier. Les physiothérapeutes, ainsi que tous les agents de santé, bénéficient d’une dérogation pour poursuivre leur consultation après 18h00.

  • La seule carte CPS professionnelle doit être présentée en cas de vérification lors d’une consultation de voyage ou d’une consultation personnelle à domicile.
  • Pour vos patients qui passent à leurs soins après 18h00, un certificat d’exemption doit être fourni et téléchargé sur le site Web : https : https://www.interieur.gouv.fr/news/l-actu-du-ministere/Attestations-de-placement-curfew

14 janvier 2021

À partir de 18 Janvier la vaccination est ouverte pour vos patients de plus de 75 ans

Vos patients âgés de plus de 75 ans peuvent être vaccinés contre Covid-19 à partir du lundi 18 janvier .

Dans toute l’Auvergne Rhône-Alpes, pas moins de 80 centres de vaccination seront déployés pour recevoir des groupes cibles ou bientôt pour se concentrer sur l’extension progressive de la campagne vaccinale.

Accédez à : https://www.sante.fr/ pour aider vos patients atteints à identifier le centre de vaccination le plus proche

07 janvier 2021

Campagne de vaccination accélérée : ouverture début janvier de centres de vaccination dédiés aux professionnels de la santé libéraux

L’ Agence régionale de la santé, conformément aux directives nationales, modifie le calendrier de vaccination et annonce l’ouverture de la vaccination à partir de début janvier pour tous les professionnels de santé âgés de plus de 50 ans et/ou porteurs de facteurs de risque, qui sont susceptibles de développer une forme sévère de Covid-19.

Pour consulter la liste des centres de vaccination pour les professionnels de la santé, consultez notre article spécial :

Campagne vaccinale contre Covid-19 à Aura

06 janvier 2021

La campagne de vaccination a débuté le 28 décembre dans la région Aura

L’ Agence Régionale de la Santé Auvergne Rhône-Alpes a communiqué sur la mise en œuvre de la stratégie vaccinale dans notre région. Pour les agents de santé, s’ils sont actifs dans l’EHPAD et sont susceptibles de développer une forme sévère, ils sont invités à être vaccinés dès la phase 1. Pour rappel, il n’est pas obligatoire et gratuit.

  1. Phase 1 : En Auvergne Rhône-Alpes,elle a débuté le 28 décembre avec les premièresvaccinations dans le département de soins de longue durée du Pierre Hôpital Garraud de Lyon etsera pleinement déployé à partir du 4 janvier 2021. La durée approximative de cette première étape est de 6 à 8 semaines. Cette première phase concerne les personnes âgées de l’EHPAD et des unités de soins de longue durée (USLD), ainsi que le personnel (y compris les agents de santé) qui travaillent dans ces structures et sont susceptibles de développer une forme sévère.
  2. Phase 2 : À partir de février 2021, la vaccination augmentera, en fonction des autorisations de mise sur le marché et de livraison des vaccins, aux personnes de plus de 75 ans vivant à domicile, puis aux personnes âgées de 65 ans atteintes de pathologie, puis aux agents de santé de 50 ans.
  3. Phase 3 : À partir du troisième trimestre de 2021, expansion à d’autres segments de la population.

Il n’est pas nécessaire d’effectuer un test de dépistage avant la vaccination. La vaccination est effectuée par un médecin ou une infirmière sous la supervision d’un Docteur.

À titre d’information, des campagnes de vaccination pour les professionnels de la santé sont menées dans certains domaines. N’hésitez pas à communiquer avec les référents de votre CSTP (Communauté territoriale professionnelle de la santé) pour obtenir de plus amples renseignements sur l’organisation prévue sur votre territoire.

  • Lire — Décret du 25 décembre 2020 sur les modalités de la campagne de vaccination

Tests antigéniques : Rappel des tests VivaDiag, référencement sur le site Sante.fr, citations…

Dans une lettre datée du 30 décembre, la direction générale de la santé informe tous les professionnels de santé autorisés à effectuer des tests antigéniques de la décision de l’ANSM de « mettre sur le marché, la distribution, la publicité et l’utilisation de dispositifs connus sous le nom de VIVADIAG Rapid Test SARS Cov 2 Ag suspendre.

physiothérapeutes qui ont utilisé ces tests sont donc priés de communiquer avec prendre avec la pharmacie qui les a fournis pour procéder au retour de ces appareils.  » Les

  • Lisez l’e-mail de DGS : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs_urgent_71_rappel_tag_vivadiag.pdf

Les campagnes massives de dépistage menées en décembre 2020 ont entraîné une multiplication par 7 du nombre de tests antigéniques réalisés dans la région d’Aura à la fin de l’année. L’effort de sélection, dans le cadre de la stratégie « Test, Alerte, Protéger », se poursuit.

Afin d’améliorer la visibilité de l’offre de dépistage pour la population générale, les professionnels autorisés à tester sont invités à être consultés sur le site DepistageCovid|sante.fr  : https://sante.fr/recherche/trouver/DepistageCovid

Télécharger : Guide pratique pour se connecter à la santé.fr v21.12.20 L’ assurance maladie a également publié un article sur le remboursement des tests antigéniques effectuée par des physiothérapeutes.

  • lorsque le test est effectué dans le cabinet médical : AMK 12.2 ;
  • lorsque le test est effectué à domicile du patient : AMK 14 (ou AMK 12.2) pour 3 patients ou plus, dès le premier échantillonnage ;
  • lorsque le test est effectué dans le cadre d’un dépistage collectif dans un établissement social ou médico-social ou service (ESMS) ou centre spécialisé Covid – 19 : AMK 8.9.
  • Article détaillé, disponible sur le site de l’assurance maladie : https://www.ameli.fr/gironde/masseur-kinesitherapeute/actualites/la-realisation-des-tests-antigeniques-par-les-masseurs-kinesitherapeutes-mode-demploi

Enfin, le 23 décembre, l’Agence Régionale de la Santé Auvergne Rhône-Alpes a publié une nouvelle feuille de travail sur le dépistage rapide des antigènes. Il contient une mise à jour des réactifs à utiliser, l’aptitude des patients aux tests antigéniques et le les conditions dans lesquelles les essais sont effectués.

Télécharger cette fiche 11 décembre 2020

Du 16 au 23 décembre : campagne de projection de masse Covide menée par la

Région La région, en coopération avec l’assurance maladie et l’Agence régionale de santé, déploiera des centres temporaires de dépistage COVID le mercredi 16 décembre 1300.

Si les structures de criblage existantes sont ajoutées à ces structures temporaires, il y a plus de 2.500 sites où les habitants de l’Auvergne Rhône-Alpes peuvent être examinés.

URPS MK ARA en relation avec le CRO MK ARA a travaillé pour une forte mobilisation des physiothérapeutes dans le cadre de cette campagne, organisant ainsi plusieurs sessions de formation entre le 7 décembre et le 16 décembre. Pour cela, elle s’est appuyée sur deux organismes certifiés DPC dans la région : ICS pour la formation face-à-face, Biology E-Learning pour la formation à distance complète.

Ce sont donc plus de 400 kinésithérapeutes formés qui pourront s’impliquer dans ces différentes actions de dépistage. Ils peuvent être informés directement par la région des mesures prises sur leur territoire, l’URPS ayant fourni à la communauté régionale une liste de professionnels qualifiés.

Kinésithérapeutes, pour connaître les actions dans votre secteur, consultez la page spéciale de la région

08 décembre 2020

Tests antigéniques : Nouveau décret du 3 décembre autorisant les physiothérapeutes à effectuer des tests antigéniques

Les physiothérapeutes pouvaient alors intervenir dans la seule phase de l’échantillonnage nasopharyngé dans le cas des tests antigéniques, les résultats devaient être fournis par le médecin, le pharmacien ou l’infirmière.

Le décret du 03 décembre sur les mesures de lutte contre l’épidémie de Covid-19 fixe la physiothérapeute est maintenant en mesure d’effectuer le test antigène dans son intégralité « Étant donné que l’optimisation de la stratégie des tests, en particulier, le développement de l’utilisation des tests antigènes, nécessite la conduite de ces examens par les médecins, les infirmières et les pharmaciens, mais aussi les physiothérapeutes de masse, sages-femmes et pharmaciens, chirurgiens dentaires, ce qui devrait être prévu dans les modalités de facturation adaptées à cette extension ». (Extrait arrêté le 03 décembre).

Les tests peuvent être effectués au bureau, dans un centre de santé, à la maison ou dans le cadre d’un dépistage de groupe dans un établissement médico-social ou une polyclinique dédiée à covid-19.

  • Lire le décret complet du 3 décembre : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042607794

20 novembre 2020

Tests antigéniques : ce que l’ordre du 16 novembre dit 2020 ?

Dans Rappel : Un décret ministériel du 15 septembre autorise des physiothérapeutes spécialement formés à effectuer des échantillons nasopharyngés dans le cadre des tests RT-PCR. L’ordonnance du 16 novembre permet d’étendre les échantillons à des tests d’orientation antigéniques rapides dans les seules conditions que ces derniers :

  • « font partie d’une opération de dépistage collectif
  • et organisée par un employeur ou un organisme public au sein des populations cibles en cas de groupement ou de circulation particulièrement active du virus, après déclaration au représentant de l’État dans le département »

Cependant, l’ordre indique que les résultats des tests ne peuvent être affichés que par un médecin, une infirmière ou un pharmacien.

  • Lire le décret du 16 novembre 2020 relatif aux mesures de lutte contre l’épidémie de Covid :

Formation à l’échantillonnage nasopharyngé : manifestez-vous à l’URPS MK ! https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042525251

Alors que le cadre législatif encourage les bénévoles et les physiothérapeutes formés à participer aux campagnes de dépistage en collaboration avec les médecins, les infirmières et les pharmaciens, URPS MK ARA vise à répondre aux besoins croissants de formation. Ainsi, différentes formations sont organisées.

Pour contacter l’URPS et recevoir des informations sur cette offre de formation prochainement, veuillez remplir le formulaire suivant : https://cutt.ly/PgN2949

Kinésithérapeutes pratiquant en EHPAD : Découvrez les recommandations mises à jour Hygiène et Sécurité du CPIAS

Un nouveau bouchon lié au coût de sortie des résidents dans EHPAD est disponible dans la section Hygiène dans l’exercice libéral. Vous trouverez les recommandations les plus récentes, résumées par le CPIAS pour fournir les soins en toute sécurité des résidents ou Covid, suspects ou non covides.

Télécharger la feuille 30 octobre 2020

Nouveau confinement : Les armoires de physiothérapie restent ouvertes

Le Président de la République a annoncé, mercredi 28 octobre, une nouvelle réduction nationale visant à prévenir la propagation du virus.

Au cours de ce discours, il a été rappelé que la nécessité de compter sur « les médecins de la ville, les infirmières, les pharmaciens et tous les professionnels de la santé pour assurer des soins précoces des patients dès les premiers symptômes pour prévenir le développement de formes complexes

L’ objectif est d’assurer la continuité des soins de physiothérapie en toute sécurité, les physiothérapeutes, avec tous les collègues professionnels de la santé, maintiennent leurs activités de soins : »

  • au bureau à domicile
  • de

  • l’
  • EHPAD qui restent ouverts (consultation nécessaire avec la direction et le médecin coordonnateur)

L’ application de mesures d’hygiène strictes reste d’une importance primordiale : n’hésitez pas à vous référer aux lames élaborées CPIAS pour toute précision :

  • https://urps-mk-ara.org/plan-de-reouverture-des-cabinets-de-kinesitherapie-en-auvergne-rhone-alpes/

En attendant la clarification des pièces justificatives à soumettre en cas d’inspection, lors de vos voyages d’affaires, vous trouverez ci-dessous, télécharger la preuve officielle de voyage professionnel.

Preuve de voyage professionnel 27 octobre 2020

Développements dans la doctrine de la distribution des masques à partir du stock d’Etat

Pour rappel, l’État a interrompu la fourniture de matériel pour les agents de santé le 28 septembre.

Depuis la fin du mois de septembre, les physiothérapeutes ont été invités à l’autoapprovisionnement et à la constitution d’un stock de sécurité de masques et autres EPI correspondant à 3 semaines de consommation en période de crise épidémique.

Néanmoins, une communication du 23 octobre prévoyait la possibilité de continuer à utiliser le matériel des bureaux où ils détiennent encore des stocks publics jusqu’à ce que ces derniers aient été épuisés.

  • Pour consulter les nouvelles du ministère de la Solidarité et de la Santé dédié aux professionnels de la santé : https://solidarites-sante.gouv.fr/professionnels/article/dgs-urgent

Stimuler la télésanté pour les agents de santé autorisés

Dans le contexte de l’augmentation du nombre de cas de Covid-19, le ministère de la Solidarité et de la Santé et la Direction générale de la Santé encouragent fortement les agents de santé autorisés et leurs patients à accorder la priorité à la télésanté pour les cas qui autorisez cela.

physiothérapeutes de massage sont autorisés à utiliser les télésoins depuis le 18 avril. Alors qu’en Auvergne Rhône-Alpes, l’incidence dépasse le 22 octobre 600/100 000, il nous appartient de renforcer encore les mesures visant à limiter la circulation active du virus, y compris les Télésoins. Les

Différentes solutions logicielles sont à votre disposition. URPS MK ARA recommande la solution développée par la SARA/Monsisra GCS.

  • Pour une utilisation sûre des télésoins, veuillez consulter notre article spécial : https://urps-mk-ara.org/le-telesoin-en-pratique/

Kinésithérapeutes dans 10 départements maintenant frappés par le couvre-feu

Au 23 octobre 2020, 10 départements de notre région sont désormais soumis à des restrictions de voyage : Ain, Rhône, Ardèche, Drôme, Isère, Loire, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, Savoie et Haute-Savoie.

Pour rappel : Les physiothérapeutes bénéficient d’une exemption et sont autorisés à voyager pour des raisons professionnelles (voir communication du 20 octobre). En cas de vérification entre 21.00 et 6.00, il suffira d’avoir sa carte professionnelle (CPS).

Déprogrammation des activités opérationnelles non urgentes dans les hôpitaux

Sur demande et en consultation avec l’Agence régionale de la santé, plusieurs établissements de santé publics ou privés de la région ont procédé à la déprogrammation de « toutes les activités chirurgicales et interventionnelles qui ne sont pas urgentes et sans préjudice d’une perte avérée d’opportunités pour les patients dans le bref terme ». Cette mesure concerne le CHU Grenoble, le CHU Saint-Etienne, le HCL, le CHU de Clermont-Ferrand, le CH Bourg-en-Bresse et le CH Métropole Savoie.

Ahoses au minimum jusqu’au 31 Octobre, ces mesures visent à soulager le stress dans l’hôpital que peut se produire compte tenu de l’augmentation du nombre de cas de Covid – 19 dans notre région.

20 octobre 2020

Rectificatif : Autorisations de dérogation au couvre-feu Les métropoles de Lyon, Grenoble et Saint-Étienne sont les trois zones couvertes par des restrictions de voyage relatives au couvre-feu, qui ont été introduites pour une durée minimale de 4 semaines. Le 19 octobre de cette année, la direction générale de la santé a envoyé un rectificatif concernant les documents délivrés en cas de voyages d’affaires ayant lieu à 21h et 18h. Ainsi, les physiothérapeutes peuvent désormais utiliser leur seule carte professionnelle (CPS) pour justifier un parcours professionnel qui rapporterait :

  • Du voyage habituel de la maison au lieu de travail de l’aidant ou de voyage entre différents lieux de travail lorsque la nature de ses fonctions l’exige ;
  • Voyage de nature professionnelle qui n’est pas peut être reporté, comme les visites à domicile
  • Voyage de nature professionnelle qui ne peut être retardée ne peut pas être retardée, comme les appels à domicile

19 octobre 2020

Mesdames et Messieurs,

Suite à l’annonce du Président de la République le mercredi 14 octobre 2020, le décret n° 2020-1257 du 14 octobre 2020 déclare l’état d’urgence sanitaire à partir du 17 octobre 2020 à minuit dans toute la France.

Dans les zones les plus touchées par l’épidémie de Covid-19, l’état d’urgence permet aux préfets d’introduire un couvre-feu pour prévenir la circulation du virus. L’établissement d’uncouvre-feu de 21h00 à 18h00 le 17 octobre 2020 à minuit concerne les métropoles de Lyon, Grenoble et Saint-Etienne.

Afin de permettre à tous les professionnels de la santé de voyager dans le cadre de leurs activités professionnelles en dehors des heures imposées par le couvre-feu (21h00 à 6h), uncertificat de voyages professionnels devrait être établi (modèle d’exemption du service sur le site Web du ministère de l’Intérieur à partir du 16 octobre).

Dans le cadre des professions médicales professionnelles, ce document doit être signé par le professionnel et rester valable pendant la période indiquée sur le document. Ce document est suffisant pour justifier un voyage d’affaires, que ce soit :

  • Du voyage habituel de la maison au lieu de travail de l’aidant ou Voyage entre différents lieux de travail où la nature de ses fonctions l’exige ;
  • Voyage de nature professionnelle qui ne peut être reporté, tels que les visites à domicile.

La carte professionnelle des agents de santé ne constitue pas à elle seule un bon de voyage sur le lieu de travail. Les préfets dans les zones où le couvre-feu sera effectif ont reçu des instructions pendant les premiers jours de la couvre-feu pour appliquer des mesures de tolérance. Katia Julienne, Directrice générale des soins, offre au professeur Jérôme Salomon, Directeur général de la santé

Télécharger Certificat d’exemption

24 septembre 2020

Test RT-PCR : Priorité de travail des travailleurs de la santé à domicile

Afin de rationaliser l’accès aux études virologiques et de prévenir l’embolisation des possibilités de dépistage des laboratoires de biologie médicale, l’Agence Régionale de la Santé Auvergne Rhône-Alpes propose, conformément aux directives nationales, une priorité des tests de dépistage.

Les professionnels de la santé à domicile, y compris les physiothérapeutes de masse libéraux, font partie des groupes cibles prioritaires.

Une prescription médicale vous permet également d’être l’une des personnes qui ont la priorité pour les examens. Pour tous les publics prioritaires, les examens de présélection proposés dans les 24 heures et les résultats sont fournis dans les 24 heures.

Plusieurs laboratoires de la région ont déjà bloqué des périodes de temps spécifiques. N’ hésitez pas à vous rapprocher du laboratoire biologique de votre région pour savoir si c’est le cas.

Télécharger Communiqué de presse ARS AURA 23.09.20 — Développement d’une stratégie de dépistage en Auvergne-Rhône-Alpes

Télécharger Formulaire d’information pour la réalisation d’un examen virologique ou sérologique du COVID-19

  • Covid-19 sites de dépistage dans la région Aura

Ouverture de centres d’échantillonnage pour les publics prioritaires

L’ Agence régionale de santé Aura annonce l’ouverture de centres d’échantillonnage destinés aux publics prioritaires le 23 septembre.

Deux d’entre eux seront opérationnels le 24 septembre, le premier à Lyon et le second à Villeurbanne dans le Rhône.

Ces centres fonctionnent sans rendez-vous et sont ouverts à ce jour pour une période de 3 mois.

Activation de la plateforme d’amplification des ressources humaines

Afin d’anticiper les besoins en personnel des institutions sanitaires et médico-sociales, les bénévoles de la santé sont invités à s’inscrire sur la plateforme « Renforcement RH ».

Les massizers-physiothérapeutes appartiennent aux profils recherchés. Cette plateforme vise à répondre aux besoins découlant de l’augmentation du nombre de cas de Covid-19 soutenus dans les établissements.

  • Lien vers la plateforme : https://renfortrh.solidarites-sante.gouv.fr/

Recherche RT-PCR par les physiothérapeutes : Décision du 15 septembre sur les mesures générales de lutte contre l’épidémie COVID-19

Un nouvel amendement au décret du 10 juillet 2020 a été apporté, Les massafysiothérapeutes diplômés sont autorisés à effectuer des échantillons nasopharyngés en cas de pénurie de professionnels dans les laboratoires de biologie.

Les physiothérapeutes qui souhaitent effectuer ces échantillons doivent avoir reçu une formation spécifique donnée par un médecin ou un biologiste médical.

Le MK ARA URPS travaille en collaboration avec l’Agence régionale de la santé pour travailler, si nécessaire, à l’identification de physiothérapeutes de masse formés et volontaires, qui peuvent intervenir pour soutenir la stratégie régionale de dépistage.

Décision du 15 septembre 2020 Télécharger modifiant l’arrêté du 10 juillet 2020 fixant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans les zones résultant de l’état d’urgence et dans les zones où le régime a été étendu

28 août

TestsSARS-COV-2avec RT-PCR recommandés pour les professionnels de la santé2020

A la fin de la période estivale, rime avec le retour du congé pour beaucoup d’entre nous, la direction générale de la santé invite les agents de santé, y compris les safysiothérapeutes de masse, à effectuer un test de dépistage du SARS-COV-2 avec RT-PCR.

L’ objectif est de réduire le risque d’infection, avec un quart des infections à Covid-19 asymptomatiques et 50% des transmissions se produisant pendant la phase présymptomatique.

Ce qui suit sont les massers-physiothérapeutes :

  • avec des symptômes indiquant le COVID-19*
  • désigné comme personne-ressource pour un cas de COVID-19
  • qui a participé à une réunion de nombreuses personnes (repas de famille, mariages, festivals, concerts, funérailles, etc.)
  • retour d’une zone à risque : restez dans le à l’étranger ou à Mayotte ou Guyana ou tout autre endroit, y compris la métropole, où le virus est élevé (épidémie (grappe) ou incidence anormalement élevée)
  • retour de congé indépendamment de la zone de villégiature, si elle provoque des patients affaiblis : immunodéprimé, insuffisance respiratoire, sujets âgés.

Depuis le 27 juillet, le dépistage est possible pour tout le monde, sans ordonnance médicale, sur les 372 sites d’échantillonnage de la région. Ce dépistage est couvert à 100 % par l’assurance maladie.

Cliquez ici pour lire la lettre complète de la DGS.

3 août 2020

Fin prévue de la fourniture d’équipements de protection

La semaine du 28 septembre 2020 est la fin du système de distribution de masques de protection pour les travailleurs de la santé, qui a été introduit par l’Etat au début de la crise sanitaire de Covid-19.

Les physiothérapeutes de massage appartiennent aujourd’hui aux professionnels autorisés à récupérer en pharmacie un don hebdomadaire de 18 masques protecteurs et sont donc affectés par la fin de ce dispositif de distribution.

C’ est pourquoi, par sa lettre d’information du 31 juillet 2020, la direction générale de la santé invite les professionnels de la santé du secteur ambulatoire, y compris les kinésithérapeutes de masse, à constituer un stock d’équipements correspondant à 3 semaines de consommation en période de crise épidémique.

Tout le monde est également invité à s’adresser à ses fournisseurs habituels afin de pouvoir acheter indépendamment de la source à partir du 5 octobre.

Lire la newsletter de la DGS : https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/dgsurgent/inter/detailsMessageBuilder.do?id=30950&cmd=visualiserMessage

7 mai 2020

Deux dons régionaux en masques à reprise des activités des physiothérapeutes

Une étude menée par l’URPS fin avril auprès de physiothérapeutes libéraux de la région indique que pour plus de 85% des personnes interrogées, la fourniture d’équipements de protection s’est avérée être le principal obstacle au rétablissement de l’activité dans des conditions de sécurité optimales. Les masques et les surchemisiers FFP2 sont parmi les équipements les plus difficiles à obtenir.

Face à cette observation et dans une volonté de soutenir la reprise de l’activité des physiothérapeutes à la veille de la levée des mesures de confinement, URPS MK ARA et CRO MK ARA ont coopéré pour demander un don de masque à l’Agence Régionale de Santé Auvergne Rhône-Alpes.

Après le retour positif de l’ARS, 20 000 masques FFP2 recevront et répartiront au cours des prochains jours par nos deux corps . Cette réserve spécifique sera rempli les jours suivants avec un don de masque de la Métropole de Lyon. URPS a également financé l’achat de 10 000 superblouses auprès d’une entreprise de Haute-Loire.

En ce qui concerne les documents reçus par l’URPS, les élus du ministère organiseront une distribution en fonction des besoins identifiés. Les professionnels travaillant dans les réseaux et centres de physiothérapie respiratoire et nos collègues les plus vulnérables, en particulier les immunodéficiences, seront principalement la cible de cette assistance logistique.

Notre objectif est de compléter les dons de l’État par la création de cette réserve supplémentaire.

  • URPS MK ARA reste à votre disposition pour tous les détails sur les distributions qui seront bientôt faites aux exercices de respiration et aux réseaux : contact@urps-mk-ara.org
  • N’hésitez pas à vous rapprocher également de vos interlocuteurs au sein des conseils départementaux de l’Ordre MK

Augmentation des dons de l’État dans les masques

Outre les dons régionaux énumérés ci-dessus, les masques chirurgicaux et les dons de FFP2 de l’État évoluent pour accompagner le rétablissement ou l’augmentation de l’activité des agents de santé.

physiothérapeutes sont préoccupés par cette évolution de la stratégie nationale : nous pouvons maintenant, sur présentation d’une carte professionnelle,retirer 18 masques par semaine de la pharmacie, dont 6 masques FFP2 pour les confrères effectuant des opérations de physiothérapie respiratoire. Les

Fiche d’information pour les professionnels de la santé municipaux — Distribution de masques sanitaires Mesures d’obstacles et rétablissement des soins : le CPIAS répond à toutes vos questions

Nous vous avons communiqué ces informations par le biais d’une newsletter ce mercredi 06 mai. Pour vous guider dans la restauration des soins au bureau ou à domicile, nous vous invitons à participer à un webinaire organisé par notre partenaire CPIAS Auvergne Rhône-Alpes, expert dans la prévention et la prise en charge des infections associées aux soins.

Procédure  : Il s’agit de présenter la méthode de transmission du virus COVID-19 et les mesures de barrière associées avant de fixer un temps d’échange pour répondre au mieux à vos questions.

Programmation :

  • Jeudi 7 mai de 11h à 12h — Inscription fermée
  • mardi 12 mai de 14h à 15h30 ; vendredi
  • 15 mai de 12h à 12h 13h.

Inscrivez-vous à l’avance en écrivant à l’adresse électronique suivante (nom/nom/lieu/date du webinaire qui vous intéresse) : contact@urps-mk-ara.org

Les 3 nouvelles fiches Hygiène développées par le CPIAS peuvent également être consultées sur notre site web :

  • Fiche d’information Soins à domicile des patients post-covides en congédiement de l’hôpital — Fiche de physiothérapie non respiratoire
  • Gestion d’un Patient standard (aucun cas possible ou covid19 confirmé) à domicile après confinement
  • Prise en

  • charge d’un patient standard (aucun cas possible ou covid19 confirmé) au bureau de physiothérapie après confinement

29 avril 2020

Préciser les modalités de la réouverture progressive des pratiques physiothérapeutiques

De nombreuses questions ont été posées par les physiothérapeutes suite à l’annonce par le Conseil national de l’Ordre d’une réouverture progressive des bureaux, sous réserve de conditions, à partir de la semaine du 27 avril 2020.

Pour clarifier cette réouverture en Auvergne Rhône-Alpes, une réunion est prévue cette semaine du 27 avril entre URPS MK ARA, le Conseil régional de l’Ordre des Kinésithérapeutes et l’Agence Régionale de la Santé.

Nous ne manquerons pas de communiquer les recommandations et les instructions qui suivront.

En attente, nous vous invitons à consulter :

  • notre page dédiée à la réouverture des entreprises, qui sera mise à jour sur la base des nouvelles nationales et régionales : https://urps-mk-ara.org/plan-de-reouverture-des-cabinets-de-kinesitherapie-en-auvergne-rhone-alpes/
  • sur l’hygiène en libre pratique, développé par le CPIAS Auvergne Rhône-Alpes. Trois nouveaux magazines ont été ajoutés pour relever les défis de la crise sanitaire : 1 feuille sur la prise en charge des patients post-covides à domicile, 1 feuille sur la prise en charge des patients standard à domicile pendant l’accouchement, 1 feuille sur la prise en charge des patients standard dans le bureau pendant le confinement post-confinement :

https://urps-mk-ara.org/services/hygiene-en-exercice-liberal/ Questionnaires actuels du COVID-19 : merci de votre contribution

URPS MK ARA vous offre la possibilité de contribuer aux deux prochaines enquêtes :

Enquête n°1 « La récupération progressive des soins en physiothérapie — gestion du matériel »Accessible du 28 avril au 30 avril 2020But  : Les besoins en équipement et surtout en masques de physiothérapeutes, pour identifier les moyens d’action pour la reprise sûre des soins post-confinement

Enquête n°2 « Pollution des physiothérapeutes avec Covid-19 et effets sur l’activité professionnelle »Accessible du 29 avril au 04 mai 2020Objectif : Pour y répondre nombre de professionnels de santé infectés par le coronavirus et impact de l’épidémie sur leur activité professionnelle.

Pour y répondre 22 avril 2020

Encadré de massageurs-physiothérapeutes libéraux dans EHPAD

Depuis le 11 mars, et dans le souci de protéger au mieux les résidents d’une éventuelle contamination par le Coronavirus, EHPAD a été le sujet de mesures visant à restreindre l’accès, ce qui, entre autres choses, affecte la continuité des soins en masso-physiothérapie pour les résidents.

Outre l’assouplissement des visites à l’EHPAD annoncé par le Premier ministre le 19 mars, le retour des professionnels libéraux est organisé sur l’ensemble du territoire national.

En Auvergne Rhône-Alpes, les massophysiothérapeutes travaillant au sein de l’EHPAD sont donc invités à s’adresser à la direction des institutions, qui décideront d’une éventuelle reprise des soins en massothérapie, en fonction, entre autres, de la situation épidémique de la structure.

Extrait du Protocole sur les lignes directrices d’inclusion pour les unités de soins de santé et de santé et de soins de longue durée — 20 avril 2020

« Les visites sont faites sur la base de la signature du professionnel d’une charte de bonne conduite qui assure le respect des règles de sécurité et d’hygiène. Les intervenants libéraux ont leur propre EPI. Le nombre de professionnels différents est limité au maximum. Il est possible que les professionnels soient tenus de prendre soin de personnes qui ne font pas partie de leurs soins habituels. Il est donc essentiel d’organiser la continuité des soins entre l’ouvrier libéral et le praticien qui suit habituellement l’individu. Des procédures doivent être préparées pour un meilleur suivi.

 » Télécharger ce document Soins à domicile : HASS publie une nouvelle feuille de travail pour les Safysiothérapeutes de masse

Alors que nous vous avons présenté le 17 avril les recommandations élaborées en collaboration avec le CPIAS Auvergne Rhône-Alpes sur l’intervention à domicile pour les patients post-covides,une nouvelle fiche pratique de la Haute Autorité de la Santé enrichit le cadre dans lequel les massers-physiothérapeutes.

Bien que le télésoins reste la méthode privilégiée, il ne peut pas être adapté aux situations où des soins face-à-face sont nécessaires : soins postopératoires, soins aux patients covidides sortant de l’hôpital, soins aux personnes âgées dépendantes ou gravement handicapées ou aux patients atteints de pathologie chronique, nécessitant des problèmes respiratoires, nécessite de la physiothérapie.

Pour toutes ces situations, HSA propose un protocole de gestion pour assurer un niveau élevé de sécurité et d’efficacité des soins. Dans ces fiches, vous trouverez un rappel sur les précautions à prendre en termes de lavage des mains, porter un équipement de protection individuel ou même les soins à effectuer selon les cas traités.

Feuille HA — Télécharger Mesures et précautions essentielles pour le physiothérapeute masseur avec des patients à domicile — 16 avril 2020

18 avril 2020

COVID-19 : Kinésithérapeutes de massage autorisés à utiliser les télésoins

De nombreux frères avaient déjà pris l’initiative et, une fois la pratique terminée, ont proposé des méthodes alternatives et gratuites de soutien pour les patients par le biais de centraux téléphoniques ou d’instruments de télésanté.

C’ est pourquoi, après des négociations avec les organes représentatifs de notre profession, le Ministère de la santé et la Caisse d’assurance maladie primaire ont décidé d’adopter un décret autorisant les physiothérapeutes à recourir à la télésanté. Avec cette mesure, l’objectif est d’assurer la continuité des soins qui ne nécessitent pas de manipulation immédiate.

Ce décret permet désormais l’assurance maladie des prestations promises : les professionnels factureront les actions selon les citations indiquées, et les patients pourront rembourser l’assurance maladie pour cette demander des prestations.

Liste des opérations facturables, solution logicielle de téléconsultation recommandée par URPS MK ARA : Pour plus d’informations sur la mise en œuvre des télésoins, consultez notre article spécial.

Décision du 16 avril 2020 complétant l’ordonnance du 23 mars 2020 fixant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire Télécharger

17 avril 2020

Soins à domicile pour les patients post-covides : Recommandations du CPIAS Auvergne Rhône-Alpes

Pour rappel et à la demande des autorités sanitaires, URPS MK ARA a lancé un appel à mobilisation. physiothérapeutes de la région. L’objectif était d’identifier des bénévoles pour les soins aux patients Covidid hospitalisés et de retour à la maison*

Les physiothérapeutes de massage mesurent les défis de la réadaptation liés à l’hospitalisation et au repos au lit prolongé. Travailler sur la marche et l’équilibre est essentiel pour réduire la perte d’autonomie, en particulier chez les personnes âgées.

Ainsi, pour répondre aux questions des physiothérapeutes travaillant avec les patients post-COVID-19 et les guider dans ces soins, l’URPS MK ARA développe de nouvelles fiches pratiques liées à l’hygiène dans l’exercice libéral.Une première feuille conçue en collaboration avec le CPIAS — Centre de soutien pour la prévention des infections associé aux soins Auvergne-Rhône-Alpes — est maintenant disponible en téléchargement. Il résume, pour les professionnels et les patients, les mesures qui doivent être prises avant, pendant et après l’intervention à domicile.

Retrouvez toutes les fiches relatives à la prévention des risques au bureau ou à la maison dans la rubrique « Hygiène gratuite exercice » Fiche de soins post-covides — Kinésithérapeutes massants/patients

* Beaucoup d’entre vous ont répondu favorablement à cette grève. URPS tient à vous remercier pour votre engagement. La liste ainsi établie a été transmise, entre autres, aux services d’assurance maladie du PRADO, qui se consacrent à la coordination des revenus des ménages.

Utilisation des tests de dépistage rapide Covid-19 : en attente de clarification par la DGS

La Haute Autorité de Santé a rapporté le 16 avril que « la seule technique de diagnostic biologique recommandée à ce jour pour le COVID-19 est le test moléculaire avec RT-PCR qui est le génome du coronavirus SARS-COV-2 »

C’ est pourquoi, dans sa lettre d’information du 16 avril, ARS Auvergne Rhône-Alpes appelle chacun à être prudent à la lumière des informations sur l’utilisation des Tests Diagnostiques Rapides d’Orientation (TROD).

Dans l’ attente d’éclaircissements supplémentaires de la direction générale de la santé, les autorités sanitaires peuvent démontrer la fiabilité des ne garantissent pas ces tests de dépistage.

Retrouvez tous les communiqués de presse de l’ARS Auvergne Rhône-Alpes sur notre site — Colonne « Documentation »

10 avril 2020

Mobilisation des physiothérapeutes en Auvergne Rhône-Alpes : Résumé des initiatives mises en œuvre le 10 avril 2020

Plusieurs actions ont été organisées ces dernières semaines pour répondre aux besoins humains découlant de la crise épidémique de Covid-19.

Qu’ il s’agisse d’organiser la continuité des soins de physiothérapie ou de demandes de soutien des établissements de santé, les appels à la mobilisation ont été suivis, identifiant les ressources disponibles.

URPS MK ARA vous offre un aperçu des initiatives mises en œuvre dans la région :

Recensement 2Semaine du 30 mars,

Recensement de 2020 3Semaine du 30 mars,

https://urps-mk-ara.org/renforts-covid-simpliquer-aux-cotes-des-equipes-soignantes-en-quelques-clics/

https://urps-mk-ara.org/prise-en-charge-a-domicile-des-patients-post-covid-19-en-sortie-dhospitalisation/

Recensement 1Semaine du 23 mars 2020 Recensement de 2020 4Semaine du 6 avril 2020
Gestion des urgences respiratoires générée par Covid-19 Soins à domicile pour les patients hospitalisés

#Renforts -Covid dispositif : Soutien aux besoins du personnel des institutions sanitaires et médico-sociales Soins à domicile des patients postaux covid quittant l’hospitalisation à la demande de
ARS Auvergne Rhône-Alpesrecensement réalisé par : — le Conseil Régional de l’Ordre de MC ARA — URPS MK ARA à la demande du Recensement d’Assurance Santé (PRADO) réalisé par : — Certains départements conseils de l’Ordre du MC à la demande de l’ARS Auvergne Rhône-Alpes et des établissements de santé et de médecinsTous adoptés par URPS MK ARA : à la demande de l’assurance maladie (services PRADO) Recensement réalisé par URPS MK ARA & nbsp ; :
Plus de 460 physiothérapeutes URPS MK ARA enregistré ne dispose pas de données sur le nombre de KM mobilisés de cette manière URPS MK ARA n’a pas de données sur le nombre de MK qui sont ainsi mobilisés Plus de 300 physiothérapeutes nominés

besoin fourni besoins Les besoins sont importants : n’hésitez pas à vous exprimer par NOM, Prénom, LIEU DE PRATIQUE, Adresse E-mail, NUMÉRO DE TÉLÉPHONE à l’

adresse contact@urps-mk-ara.org L’ assurance maladie développe un nouveau en ligne service pour la fourniture de masques

Les pharmacies d’Auvergne-Rhône-Alpes disposent désormais d’un outil en ligne, accessible via AMELIPRO, qui leur permet de centraliser les données relatives à la livraison et à la livraison des masques.

Par exemple, chaque pharmacie peut s’inscrire en ligne, en temps réel en fonction des livraisons et des retraits : — le nombre de masques chirurgicaux et de FFP2 qu’elles possèdent — présenter les identifiants des professionnels de la santé pour enlever les masques.

Il sera possible de suivre le nombre de masques de chaque fournisseur de soins de santé dans chaque pharmacie. L’objectif est de réglementer la distribution des masques conformément aux directives nationales.

En outre, cet outil vous permet de voir l’état des stocks dans toutes les pharmacies enregistrées, permettant, en cas de rupture de stock, le renvoi d’un professionnel vers une autre pharmacie est facilitée.

Pour rappel, chaque physiothérapeute a le droit d’enlever 6 masques par semaine (chirurgie ou FFP2 pour la physiothérapie respiratoire)

Consultations non Covide : assurer la continuité des soins aux patients qui doivent être surveillés régulièrement

L’ ARS Auvergne Rhône-Alpes a été interrogé récemment par des professionnels de la santé qui constatent actuellement une diminution des consultations médicales à l’exception des pathologies Covid-19.

En tant que fournisseur de soins et personne-ressource pour vos patients, n’hésitez pas à prendre soin, à domicile ou à distance, de rappeler à vos patients atteints que :

  • les bureaux médicaux entretiennent leurs consultations en dehors des pathologies de Covid – 19. Tout patient qui a besoin d’un suivi régulier ne doit pas hésiter à contacter son traitement Particulièrement concerné : en raison de maladies chroniques, les femmes enceintes et les nourrissons.
  • Ces consultations Out-Covid sont organisées de manière à limiter toute propagation possible de Covid-19 entre les patients. Outre le renforcement des mesures d’hygiène, les soignants se sont organisés pour limiter les contacts entre les patients atteints de Covid-19 et les patients qui consultent pour d’autres pathologies (création de niches spécifiques pour les patients de Covid-19, centres de consultation dédiés aux patients Covid-19)
  • Enfin, les 15 restent accessibles à toute urgence vitale, liée ou non à Covid-19

Communiqué de presse ARS Auvergne Rhône-Alpes — 8 avril 2020 6 avril 2020

Mobilisation des physiothérapeutes : prise en charge à domicile des patients post-covid-19 hospitalisés

Le 5 avril 2020, ARS Auvergne Rhône-Alpes compte le retour chez lui de 1 756 patients de Covid-19, guérir.

Après une hospitalisation prolongée et un repos au lit, ces patients ont besoin d’une rééducation d’entretien physique (réhabilitation des quatre membres, réhabilitation de l’équilibre,…) nécessaire pour maintenir leur autonomie. Pour faciliter leur prise en charge, l’URPS MK ARA spécifie une liste des physiothérapeutes disponibles pour effectuer ces soins à domicile, dans le strict respect des mesures de barrière, y compris le port de masques pour le professionnel et le patient.

  • Est-ce que les patients de Covid-19 qui seraient dirigé vers moi après leur sortie de l’hospitalisation sont-ils guéris ? ARS Auvergne Rhône-Alpes et le Haut Conseil de Santé Publique précisent que les patients atteints de Covid-19 sont guéris « 8 jours après l’apparition des premiers symptômes et 48 heures sans fièvre ni difficulté à respirer » (pour les personnes immunodéprimées : 10 jours après l’apparition des premiers symptômes et 48 heures sans fièvre ou difficulté à respirer).
  • Je suis physiothérapeute et j’ai été touché par Covid-19, quand puis-je reprendre mon activité de soins à domicile ? La Cour suprême de santé déclare que « les soignants en danger pourront retourner au travail dans les mêmes conditions (disparition de la fièvre et dyspnée possible à partir du 8e jour après l’apparition des symptômes)en tenant un masque chirurgical pendant sept jours(quatorze jours s’ils sont immunodéprimé).

 » Pour vous faire connaître et intégrer cette liste, veuillez nous contacter à l’adresse suivante : contact@urps-mk-ara.org en indiquant : — Nom/Prénom — Lieu de pratique — Adresse e-mail— Distribution de vos données par téléphone portable limitée aux acteurs de la santé

Communiqué de presse de l’ARS Auvergne Rhône-Alpes du samedi 4 avril, précisant les critères de guérison des patients de Covid-19 Opinion de la Cour suprême sur la santé publique sur les critères cliniques pour laisser l’isolement des patients infectés par le SRAS COV-2 30 mars 2020

Inscription auprès des institutions sanitaires et médico-sociales : mise en œuvre de la plateforme #Renforts -Covid

En Auvergne Rhône-Alpes, un nouvel appel à mobilisation en Ile de France est en cours de lancement par l’Agence régionale de la santé.

Le système #RENFORTS -COVID permet : — aux institutions sanitaires et médico-sociales de publier leur besoin de renforcer les ressources humaines durant cette épidémie de COVID-19 — Les professionnels de la santé libéraux enregistrés de se tenir au courant de ces besoins et de faire du bénévolat pour les satisfaire, selon leur région géographique

Pour vous inscrire :

  1. Téléchargez l’application MedGo sur votre téléphone
  2. Informez votre identité et vos compétences
  3. Choisissez votre espace de mobilisation
  4. Terminez votre inscription sur l’application

Cliquez sur le lien suivant pour en savoir plus sur l’opération : https://www.renfort-covid.fr/

COVID-19 : ARS Localisation Point Auvergne Rhône-Alpes le 29 mars 2020

L’ Agence Régionale de la Santé Auvergne Rhône-Alpes met à jour les données quotidiennes sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 dans notre région.

Télécharger le point de situation le 29 mars 2020

ARS Auvergne Rhône-Alpes : Situation à partir du 29 mars 2020 Pour lire les informations officielles de l’ARS Auvergne Rhône-Alpes : https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/liste-communiques-presse

27 mars 2020

COVID-19 : Le CPTS organise la gestion des crises au niveau local

Une fois créées, une fois mobilisées : de nombreusescommunautés territoriales professionnelles de la santé de la région participent à la gestion de la crise sanitaire, complètent au niveau local la stratégie d’atténuation de la circulation active du virus, déployée par les institutions régionales.

Le point fort de ces nouvelles organisationsest la coordination interprofessionnelle . En quelques jours, les professionnels de la santé qui réunissent ces SCPT se sont organisés, pour de nombreux bénévoles, pour concevoir et mettre en œuvre des réponses locales aux besoins de l’épidémie de Covid-19.

Les initiatives se multiplient, sur la base d’un réseau multiprofessionnel très engagé :

  • Le CPTS Haute-Tarentaise (Savoie) ou Mont du Lyonnais organise l’accueil et la prise en charge des patients présentant des signes d’infection respiratoire au sein destructures spécifiques du COVID-19. L’identification des professionnels accueillant des patients atteints du COVID-19, la gestion de leur disponibilité et l’aiguillage des patients font partie des missions appuyées par le CSTP.
  • Là deslignes téléphoniques spécialessont également créées pour guider le mieux possible les patients. Le CPTS de Vaulx-en-Velin (Rhône) fournitune ligne d’assistance téléphonique, avec le soutien de la mairie, pour guider les cas « possibles » COVID-19 pour les professionnels de santé disponibles.
  • Plusieurs CPT contiennent un axe autour ducomptage, de la centralisation et de la redistribution des matériaux nécessaires aux soins aux patients. Par exemple, le CPTS Lyon 8 a organisé la mise en commun du matériel disponible pour gérer la redistribution entre les professionnels de santé prioritaires. Le CPTS de Lyon 7 s’appuie sur des appels à dons aux entreprises pour reconstituer les acteurs de la région.
  • Les

  • initiatives qui soutiennent les soignants se multiplient, comme ledéveloppement d’une cellule de soutien psychologiquepour les travailleurs de santé, par le CPTS de la Haute-Tarentaise.

De nombreux physiothérapeutes sont impliqués, en particulier sur la coordination ou les fonctions d’appui logistique.

Si vous souhaitez rejoindre le CPTS de votre région pour participer à la gestion de crise, ou en savoir plus sur les initiatives de ces communautés professionnelles, veuillez contacter URPS MK ARA à l’adresse suivante : chargedemission @urps &# x2d ; mk-ara.org

Recensement des professionnels pratiquant la physiothérapie respiratoire

URPS MK ARA a lancé un appel à mobilisation à l’attention des collègues pratiquant la physiothérapie respiratoire le samedi 21 mars. A la demande de l’Agence Régionale de la Santé Auvergne Rhône-Alpes, l’objectif est d’établir dans la région un registre contenant les coordonnées des professionnels capables de fournir des urgences respiratoires aux patients touchés par le COVID-19.

Vous avez été plus de 400 kinésithérapeutes la semaine dernière.

Grâce à votre réactivité et à votre engagement, nous avons pu créer une entrée initiale que nous avons envoyée à ARS AURA.

Donc, URPS MK ARA vous remercie sincèrement pour votre mobilisation. Nous sommes à vos côtés en cette période de crise et vous félicitons de votre engagement dans vos domaines respectifs. Pour les professionnels souhaitant intégrer ce registre, veuillez nous le faire savoir en nous contactant à l’adresse suivante : contact@urps-mk-ara.org

25 mars 2020

Supplément masques

Pour répondre aux besoins matériels des agents de santé, le Gouvernement annonceun approvisionnement hebdomadaire de plus d’un million de masques pour la région Auvergne Rhône-Alpes.

Par conséquent, nous vous invitons à contacter régulièrement votre bureau municipal pour vous tenir informé de toute réception de masques.

A partir du 24 mars, tous les départements de la région Auvergne Rhône Alpes sont considérés comme des « zones d’exposition au risque » (source : https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/articles/infection-au-nouveau-coronavirus-sars-cov-2-covid-19-france-et-monde).

Quel que soit le département, les physiothérapeutes qui effectuent des soins prioritaires, ont le droit dedemander 6 masques par semaine par professionnel, chirurgical ou FFP2 en fonction des indications et de la disponibilité .

Professionnels de la santé — Port des masques dans les villes Gestion des déchets sanitaires (DAS) produits pendant la crise sanitaire du COVID-19 — Recommandations du Conseil suprême de la santé publique (HCSP)

Plusieurs recommandations ont été faites concernant la gestion des déchets de santé à l’attention des professionnels de santé et des professionnels de santé qui dispensent des soins à domicile.

Par exemple, le HCSP recommande : — pour les professionnels de la santé en pratique libre de nettoyer les déchets contaminés (masques, mouchoirs…) élimination par le biais du secteur traditionnel des déchets ménagers (double emballage). — Pour les agents de santé qui dispensent des soins à domicile, les déchets produits par la loi sur les soins de santé seront éliminés par l’intermédiaire de la chaîne classique DASRI

Avis du Conseil suprême de la santé publique sur la gestion de la recherche et du sauvetage en période d’éclosion de COVID-19 Réserve sanitaire

De nombreux massers-physiothérapeutes se sont inscrits sur la plateforme nationale pour rejoindre la réserve de santé. Cela montre que nous, en tant qu’acteur de la santé, sommes prêts à participer à la gestion de cette crise en apportant nos compétences techniques ou d’autres compétences qui sont actuellement utiles.

À ce jour, les besoins concernent principalement les superviseurs, les schtroumites, les anesthésites-réanimateurs, les urgences, les infirmières et les soignants. Pour accéder au serveur de la , d’autres professionnels, y compris les massafysiothérapeutes, sont invités à attendre avant qu’une nouvelle inscription ait lieu sur la plateforme.

Plus d’informations peuvent être trouvées sur le site Santé Publique France.

23 mars 2020

Crise COVID-19 : Maintenir le soutien de nos patients en physiothérapie par téléconsultation en vertu de la LEP

Les mesures de confinement en vigueur depuis mardi 17 mars 2020 ont abouti à la fermeture des agences de physiothérapie sur tout le territoire national. Dans ce contexte sans précédent, la téléconsultation peut être un outil pour maintenir des liens avec son patient. Qu’il s’agisse de fournir des conseils de prévention, de répondre aux questions des patients entre les séances de physique ou de répondre d’urgence à un besoin de soutien pour un patient qui ne trouve pas de physiothérapeute sur son territoire, cette solution alternative présente certains avantages.

Quelques détails sur l’aspect réglementaire Télé-Care ont été définis dans le cadre de l’article 53 de la loi n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé. Dans ce contexte de crise sanitaire du COVID-19, qui a conduit à la fermeture des entreprises, nos organes représentatifs (syndicats, Conseil national de l’Ordre) ont soumis un projet de décision autorisant les télécommunications. Dans l’attente de ce décret, la facturation n’est pas possible pour les contrats et services qui seraient effectués par téléconsultation. En temps de crise sanitaire, comme un central téléphonique, la téléconsultation est un instrument que les physiothérapeutes peuvent mobiliser pour maintenir des liens avec les patients.

Pour les physiothérapeutes désireux d’investir dans ce domaine, le joueur régional de la e-santé SARA vous propose un solution d’accès facile, gratuite et sécurisée.

Vous avez déjà plus de 50 % pour utiliser leur service de messagerie sécurisée Monsisra. Cela vous permet d’accéder à un portail d’applications conçu pour répondre aux besoins des professionnels de la santé,y compris le service de téléconsultation.

Il est disponible à partir de votre ordinateur ou téléphone portable via votre portail MONSISRA.

Pour vous et vos patients, c’est une solution : — gratuite — sûre — et facile à utiliser

Quelle est la procédure à suivre ?

  • En tant que physiothérapeute :

① Connectez-vous à votre application MonSisra en utilisant votre ID ou votre numéro CPS ② Allez dans l’onglet « Mon portail » puis la vignette « Téléconsultation » Vous pouvez planifier et exécuter des téléconsultations selon les horaires choisis.

Les éléments liés à cette téléconsultation se trouvent directement dans le peuvent être intégrés ou transférés aux soignants qui participent aux soins aux patients via la messagerie sécurisée sur la santé

Fiche technique professionnelle Tutoriel vidéo disponible ici : https://vimeo.com/397237097

  • En tant que patient :

Ils ont accès à la téléconsultation via leur téléphone ou un PC/Mac équipé d’une webcam et d’un microphone.

Pour guider votre patient dans l’utilisation de ce service, vous trouverez le lien suivant la procédure détaillée : https://www.sante-ra.fr/patient-teleconsultation/

Pour plus d’informations : https://www.sante-ra.fr/professionnels-de-sante-la-solution-de-teleconsultation-regionale-est-a-votre-service/

19 mars 2020

Continuité des soins urgents pour la physiothérapie au stade 3 de la pandémie COVID-19 :

REMEMORY — Le 14 mars, la Direction Générale de la Santé Publique a exhorté, entre autres, à fournir des soins non urgents pour les patients vulnérables et/ou âgés de plus de 70 ans (https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/coronavirus-qui-sont-les-personnes-fragiles) afin de prévenir l’exposition potentielle au coronavirus.

Source : Recommandations pour les personnes vulnérables de D

— En attente clarification de la tutelle concernant la définition des soins en ce qui concerne l’urgence en physiothérapie et sans guide par opposition à la date (elles peuvent évoluer rapidement), appartient à tout physiothérapeute libéral, dans la responsabilité et avec distinction, d’assurer la continuité des soins dans le à la maison, d’un cas à l’autre, pour les patients dont l’état de santé serait aggravée sans soutien.

Le besoin de soins (ou d’entretien) fera l’objet d’une évaluation consciencieuse par le physiothérapeute, en consultation avec le médecin/coordonnateur traitant, afin de :

— patients ayant besoin d’une physiothérapie respiratoire (MPOC, mucoviscidose…) — patients ayant besoin d’une réadaptation continue (patients polyhandicapés, personnes âgées dépendantes avec perte de mobilité sévère) — patients quittant l’hôpital dont la réadaptation est nécessaire et non reportée par l’hôpital d’équipe.

Dans tous ces cas, les soins à domicile demeurent la méthode recommandée. Le physiothérapeute est responsable de l’application stricte des mesures de barrière pour s’assurer que lui et son patient sont protégés : se laver les mains entre chaque patient, porter un masque, porter un chemisier.

Supplément de masques dédiés aux professionnels de la santé :

Une ordonnance rendue le 16 mars confirme une nouvelle distribution de Masques de protection pour massers-physiothérapeutes. Les masques seront restaurés dans les pharmacies. Nous n’avons pas, jusqu’au jour de aujourd’hui, des informations sur les dates de livraison spécifiques. Nous invitons physiothérapeutes pour se tenir au courant de leur pharmacies du secteur.

Source : Décision du 16 mars 2020 relative à diverses mesures de lutte contre la propagation du virus covid-19

La Caisse Nationale d’Assurance Santé a précisé par lettre à toutes les pharmacies les modalités de distribution des masques pour zones d’exposition au risque ( en Auvergne Rhône-Alpes au 17.03.20 : Ain, Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Loire et Rhône ) ; elle est destinée aux massers-physiothérapeutes une division de :

— 6 masques par semaine par professionnel, chirurgical ou conformément aux normes FFP2 pour les professionnels pratiquant la physiothérapie respiratoire — selon les indications et la disponibilité, — pour effectuer des actions prioritaires et non reportées ;

CNAM Network lettre émettant des masques dans la ville 17 mars 2020

Restriction de la

voyage Lundi 16 mars, le gouvernement a annoncé des mesures de confinement, limitant les déplacements pour un minimum de 15 jours. Par conséquent, pour chaque voyage professionnel (pratique, soins à domicile) massageurs-physiothérapeutes devraient avoir une déclaration déviante, télécharger ci-dessous.

Certificat d’exemption

Sans imprimante , il vous est possible d’écrire ce certificat dans le main, sur papier libre.

Supplément de masques protecteurs

Le 16 mars, le gouvernement a annoncé dans les prochains jours que les masques de protection pour les agents de santé seraient reconstitués. Les physiothérapeutes de massage sont impliqués dans cette mesure et ne peuvent restaurer les masques pour les soins prioritaires que selon les modalités qui restent à préciser. Il sera également possible d’avoir des masques FFP2 pour certaines actions physiothérapeutiques respiratoires.

Communiqué de presse — COVID-19 — Gestion des masques de protection stratégie d’utilisation Recommandations sur l’activité des physiothérapeutes pendant cette phase épidémique du COVID-19

Les agents de santé sont invités à suivre les recommandations du Conseil national de l’Ordre des massageurs-physiothérapeutes.

— Fermeture recommandée des armoires Peut appliquer des mesures de barrière — Fermeture recommandée des installations de balnéothérapie — Seuls les soins urgents et non déclarables peuvent être effectués dans le bureau. — Département des soins à domicile est possible. Il devrait être systématique pour les patients âgés de plus de 70 ans ou présentant une vulnérabilité qui n’ont pas besoin d’aller au bureau. Dans tous les cas, les règles d’hygiène seront suivies de près (se laver les mains, porter le masque obligatoire) — Les massageurs-physiothérapeutes dont l’état de santé est vulnérable, y compris les femmes enceintes, sont invités à cesser de prendre soin des patients

L’URPS MK ARA u pour être informé Proposer de nouvelles lignes directrices réglementaires officielles l’activité des physiothérapeutes et en précisant la définition de le concept d’urgence en physiothérapie.

Fournisseur de soins en contact avec un cas COVID-19

Les professionnels de la santé qui ont été en contact avec un cas de COVID-19 et qui n’ont aucun symptôme doivent vérifier régulièrement leur température ou leurs symptômes indiquant une infection respiratoire. On leur demande d’appliquer des gestes de barrière et de porter un masque sur le lieu de travail. Tout professionnel qui trouve les premiers symptômes doit immédiatement s’isoler et contacter un médecin.

Il a été demandé également aux professionnels de la santé qui exercent leurs activités, y compris massers-physiothérapeutes, effectuer systématiquement à un test de dépistage s’ils ont un ou plusieurs qui indiquent COVID-19. le test peut maintenant être menée dans le laboratoire de la ville. Si ce dernier est négatif, la la poursuite de l’activité est autorisée.

Pour plus d’informations :

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/coronavirus-PS 16 mars 2020

Transition à la phase 3 de l’épidémie de Covid-19

La transition vers une phase épidémique du 14 mars impose une limitation drastique des interactions afin de limiter la circulation active du virus sur le territoire français. Il est important de rappeler à vos patients qu’en cas de toux et/ou de fièvre, ils sont invités à rester à la maison. Le médecin traitant doit être appelé la première ligne, les appels au 15 sont réservés aux urgences médicales.

Restriction des soins

Afin de protéger les patients les plus vulnérables, la Direction générale de la santé appelle diverses catégories d’agents de santé libéraux, y compris les kinésithérapeutes de masse, à fournir des soins non urgents au bureau ou à domicile Couples. Cette mesure concerne tout particulièrement les patients de plus de 70 ans et/ou un patient dont l’état de santé est affaibli.

Coronavirus : qui sont les personnes vulnérables ? Ministère des données pour la solidarité et la santé

Renforcement des mesures restrictives prévues dans la

Afin de limiter la propagation du virus aux plus vulnérables, les professionnels de la santé extérieurs à l’EHPAD, y compris les kinésithérapeutes de masse, sont invités à reporter les soins non essentiels. Il appartient à la direction de l’établissement, en consultation avec les professionnels concernés, de maintenir la continuité de certaines actions (par exemple la physiothérapie respiratoire) jugées essentielles et/ou urgentes.

Le principe de précaution interdit l’accès à tous les professionnels de la santé présentant des symptômes respiratoires.

Fiche COVID — Limitation des visites École Service de garde

d’enfants Le Ministère de l’éducation nationale offre un service de garde d’enfants dédié aux enfants des agents de santé. A partir du lundi 16 mars 2020, les jardins d’enfants, les écoles primaires et les collèges mettront en place des soins exceptionnels pour les enfants dont les parents sont mobilisés par cette crise sanitaire. Les agents de santé urbains sont touchés par cette mesure. Ils devront présenter leur carte CPS à l’entrée de l’établissement.

Feuille COVID — Garde d’école 13 mars 2020

Accès à l’EHPAD pour les physiothérapeutes :

De nombreux physiothérapeutes ont refusé l’accès à l’EHPAD ces derniers jours en raison de visites restrictives aux résidents. Les organisations représentatives de notre profession ont fait appel à la direction générale de la santé et aux agences régionales de santé. Ces derniers confirment que les agents de santé, y compris les safysiothérapeutes de masse, ne passent pas par cette les interdictions d’entrée sont affectées. Il est rappelé l’importance de la continuité des soins, en particulier pour les patients dont l’état de santé l’exige.

Modèle de poste à envoyer par les massafysiothérapeutes concernés avec distinction aux instructions de l’EHPAD.

Réserve de santé — appel à mobilisation :

Dans ce contexte de l’épidémie de coronavirus, les physiothérapeutes volontaires de masse d’Auvergne Rhône-Alpes peuvent se faire connaître à Santé Publique France pour rejoindre la Santé Publique France. Selon le besoin, vous pouvez intervenir dans le renforcement à la demande de l’ARS, d’un hôpital ou d’une structure officielle. Cet appel s’adresse principalement aux collègues qui ont pris leur retraite pendant moins de cinq ans ouqui ont interrompu leur activité pour des raisons personnelles . Les jeunes professionnels sont également appelés à se présenter à renforcer la main-d’œuvre.

Pour plus d’informations : https://www.santepubliquefrance.fr/a-propos/nos-principes-fondateurs/reserve-sanitaire/etre-reserviste

  • Cliquez ici pour suivre les dernières actualités sur l’évolution de COVID-19 en Deregionauvergne-Rhône-Alpes

News
Show Buttons
Hide Buttons