Peut-on sortir d’une dépendance affective ?

La dépendance affective est un terme que l’on utilise souvent à la légère. Pourtant, il s’agit d’un phénomène bien réel qui détruit des relations familiales, amoureuses et amicales. Elle relève généralement d’un trouble psychologique pouvant créer des formes de soumission et d’attachement complexes qui sabotent des relations. Peut-on sortir d’une dépendance affective ? Réponse dans la suite. 

Dépendance affective : qu’est-ce que c’est ? 

Il est souvent difficile de bien définir la dépendance affective. On peut le qualifier de troubles psychologiques ou mentaux ou d’état pathologique. La dépendance affective peut devenir un enfer pour le dépendant que pour l’autre. Il est impossible pour un dépendant affectif de vivre sans l’autre. Le besoin d’être aimé est une priorité pour lui et cela peut conduire à des formes d’attachement très complexe qui détruisent ses relations avec les autres. D’après les psychologues, la personne dépendante a toujours une demande d’exclusivité pouvant se manifester de façon insidieuse. Cette forme de dépendance s’immisce dans les relations pouvant entraîner un rapport affectif. Plus les gens sont proches de lui, plus il attend d’eux une approbation pour agir, penser et pour prendre des décisions. Il ne vit plus pour lui, mais pour les autres de peur d’être rejeté ou abandonné. La personne dépendante a besoin de validation de la part de l’autre, notamment sur sa valeur personnelle. 

A découvrir également : Traiter l’arthrose avec les compléments alimentaires

Les principales causes de la dépendance affective

La dépendance affective est le signe d’une immaturité émotionnelle ou psychique. L’individu aurait été responsabilisé très tôt ou aurait, sans doute, manqué d’affection au cours de son enfance. Il aurait aussi manqué d’attention. Ce trouble a aussi un lien avec un manque d’amour inconditionnel. La dépendance affective prend, en effet, racine durant l’enfance. L’amour qu’un enfant recevait dépendait, par exemple, de ce qu’il est, de ce qu’on lui dit ou de ce qu’il a accompli. Ainsi, l’enfant va grandir dans la peur continue de l’abandon. Il portera sur ses épaules le poids du bien-être de son entourage. Il développera par la suite un comportement d’hypersensibilité ou d’hyper-adaptation. Il s’oublie en faisant passer les besoins, les aspirations et les valeurs des autres. Un dépendant émotionnel a souvent cette sensation de manque et d’insatisfaction. Il n’existe pas par lui-même. Ainsi, il a le sentiment de ne pas se réaliser. Mais il est toujours dépendant du regard des autres. Il sera aussi déçu de l’amour qu’il reçoit. Cet amour ne pourra jamais combler totalement son angoisse et le vide qu’il porte en lui. Ainsi, une personne dépendante souffre constamment et n’est jamais en paix avec lui-même. 

L’impact de la dépendance affective sur les relations

La dépendance affective a un lourd impact sur les relations sociales. Elle se manifeste par des sollicitations ou des demandes excessives qui détruisent les rapports humains. Le dépendant affectif se plaint de la piètre qualité de ses relations. Il a des difficultés à s’entendre avec des collègues ou à se faire des amis. Il ne parvient pas à gérer ses relations amoureuses. Il évite, tout de même, les conflits et n’arrive pas à exprimer de façon plus claire ses ressentis par peur de perdre la considération des autres. Il attend de recevoir de l’amour autant qu’il donne et peut se montrer possessif et jaloux. Le dépendant affectif aime avoir le contrôle sur ses proches et surtout sur son partenaire et les violences psychologiques sont parfois inévitables. On peut aussi le reconnaître comme étant un grand manipulateur en faisant un jeu psychologique et du chantage affectif. Il peut se montrer émotionnellement distant, indisponible ou ironique. Il fait ressentir le rejet en utilisant la menace du rejet afin de faire pression. Par ailleurs, il existe d’autres symptômes qui permettent de reconnaître la dépendance affective. La plupart des dépendants émotionnels ont conscience de leur état et de leur comportement, mais ils ne parviennent pas à en sortir. Ils sont très demandeurs, intrusifs et parfois harcelants. Ils sont constamment en quête de reconnaissance et ont besoin d’être rassuré en permanence.  Ils ont la sensation de ne pas être apprécié et de ne pas être aimé. Lorsqu’il ressent de la souffrance, cela prouve qu’il se bat contre lui-même. Un dépendant affectif a du mal à trouver un équilibre émotionnel entre le sentiment d’adaptation dont il doit faire preuve et le contrôle de soi. Ce qui va l’épuiser mentalement et émotionnellement. Cette souffrante le mène à accepter la maltraitance psychologique de l’autre. Les dépendants affectifs renferment en eux une grande colère qui apparaît lorsqu’ils ne reçoivent pas l’amour qu’ils pensent mériter. Ils sont également exposés à des crises explosives, car ils ne s’expriment pas de peur de décevoir l’autre. Enfin, la dépendance affective se manifeste par :

A voir aussi : Pourquoi acheter une brosse à dents électrique ?

  • Un sentiment d’infériorité. 
  • Un manque d’estime de soi. 
  • Un besoin d’attachement à une personne rassurante.
  • Des pensées obsessionnelles. 
  • Une peur de l’abandon. 
  • Un besoin de sécurité. 

Comment se libérer de la dépendance affective ? 

Pour se libérer de la dépendance affective, il faut d’abord reconnaître ce trouble qui est en soi. Il est important de se prendre en main lorsque la souffrance et la douleur gagne du terrain. Il est indispensable d’agir afin de gagner en autonomie et en sécurité affective. Il faut comprendre ce qu’est la dépendance affective et ses conséquences sur ses comportements, ses pensées et sur ses émotions. Les techniques d’auto-soin sont alors primordiales pour en sortir définitivement. On apprend à ne pas se dépendre des autres et à s’aimer. Un travail sur soi va alors permettre d’identifier ses schémas comportementaux et d’éviter que des histoires se répètent. Enfin, se faire accompagner par un thérapeute ou un psychologue peut aussi aider une personne dépendante à soigner son trouble. Le professionnel de la santé mentale peut adopter plusieurs approches thérapeutiques pour que le patient puisse trouver le chemin de la guérison. Bien souvent, les dépendants affectifs hésitent à consulter par peur d’être incompris ou d’être considéré comme des malades mentaux. Pourtant, un soutien émotionnel de la part d’un psychologue les aidera dans leur combat. 

Bref, la dépendance affective est une forme de troubles psychologiques. Pour s’en libérer, il faut aborder des techniques d’auto-soin et des approches beaucoup plus thérapeutiques. 

 

Santé