Comment bien choisir son défibrillateur

L’utilisation d’un défibrillateur peut donner une chance de survie à la victime. Il est important de noter qu’il existe deux types de défibrillateurs automatisés externes (DAE) : défibrillateurs entièrement automatiques (DEA) et les défibrillateurs semi-automatiques (DSA). Le choix du défibrillateur est donc très important. C’est dans cette optique que nous verrons ci-dessous les facteurs à considérer pour bien choisir son défibrillateur et nous vous donnerons quelques conseils pratiques.

Le choix d’un bon défibrillateur

Les défibrillateurs entièrement automatiques ne nécessitent pas une intervention externe. En effet, ils envoient un choc sans aucune intervention. A l’inverse, les défibrillateurs semi automatiques sont déclenchés par un utilisateur qui appuie sur un bouton et qui assure qu’il y ait aucun contact entre la victime et le public. Les défibrillateurs automatisés externes peuvent être utilisés par le public. En effet, selon le décret du 4 mai 2017, un défibrillateur peut être utilisé par toute personne n. Ce sont les défibrillateurs entièrement automatiques qui sont utilisés dans les endroits publiques. Pour savoir où acheter ce matériel, il faut s’assurer que le vendeur vous propose un défibrillateur ayant l’agrément FDA. Le défibrillateur devra aussi être opérationnel à tout instant. La sensibilité de l’amplificateur influe directement sur les chances de succès de l’appareil.

Lire également : Mister Gaspard, l’invention technologique née d’un accident

Quelques conseils pratiques

La charge électrique délivrée à la personne de bas âge ne doit être le même que celle délivrée à une personne âgée. En effet, le choc adapté à une personne âgée est de 180 J tandis que celui pour un individu de bas âge est de 80 J. C’est pourquoi le défibrillateur doit pouvoir s’adapter aux enfants. Pour votre bien être, Il y’a une obligation qui incombe au propriétaire d’assurer la maintenance du matériel. Pour une assistance rapide de la victime, il est alors important de choisir un appareil qui amoindri le temps entre l’allumage du défibrillateur et celui où le choc est délivré.

A découvrir également : La liposuccion : comment ça marche ?

Santé pratique
Show Buttons
Hide Buttons