Les phobies : 3 astuces pour les surmonter !

Si vous vivez une situation que le cerveau juge trop stressante ou dangereuse pour vous, il enregistre tous les détails liés à celle-ci et vous fait perdre tous vos moyens dans chaque situation similaire. Dans cet article, nous partageons avec vous trois conseils pour surmonter vos plus grandes peurs et ne plus craindre de perdre votre sérénité.

Savoir d’où vient votre phobie

La phobie vous fait fuir de manière systématique l’objet de votre peur. Le plus souvent, la source de ces phobies se trouve être une situation vécue par vous-même, par un proche ou par quelqu’un d’autre (vous avez été témoin dans ces cas).

Lire également : Que propose Mondial Assistance pour la téléassistance ?

Certes, le fait par exemple qu’une femme enceinte se retrouve dans un environnement pas trop propice à sa bonne santé physique et mentale peut agir sur l’embryon qu’elle porte. Mais généralement, les situations qui déclenchent une phobie surviennent au cours de l’enfance ou de l’adolescence. Pendant ces périodes, l’homme se trouve plus vulnérable à beaucoup de choses en raison de son manque de maturité et d’expérience.

Bien sûr, il existe des cas rares de phobies qui surviennent en pleine maturité. Et c’est d’ailleurs le cas dont la guérison prend le plus de temps. Car l’esprit, déjà mature, éprouve beaucoup plus de mal à enregistrer l’information selon laquelle l’objet de la phobie ne constitue pas une menace pour le phobique. Le processus de guérison consistera donc à éliminer un blocage psychique et émotionnel.

A lire aussi : Le safran, un puissant régénérant pour le corps humain

Consulter un expert

La meilleure solution face à un cas de phobie demeure la consultation d’un professionnel. Le spécialiste, déjà habitué à ce genre de situations, se donnera pour objectif de comprendre profondément votre phobie avant de décider de la technique à employer pour la guérir. Il vous posera un certain nombre de questions auxquelles vous devrez répondre sincèrement si vous voulez trouver satisfaction à votre problème. Le professionnel cherchera à décortiquer votre mal et à savoir quelle situation se trouve à sa base. Si c’est peut-être l’eau votre objet de phobie, vous vous remémorerez toutes les fois où vous vous êtes retrouvé dans une situation avec l’eau (piscine ou mer) et en êtes sorti traumatisé. Les étapes qui suivront celle-là consisteront à faire comprendre progressivement au cerveau que l’image qu’il se fait de l’eau n’est pas réelle. Le professionnel vous proposera aussi ces astuces pour vaincre la solitude, vu que celle-ci constitue un facteur qui accroît le stress.

La thérapie comportementale et cognitive

Cette méthode, aussi vieille qu’efficace, consiste à faire entrer progressivement la personne en contact avec l’objet de sa phobie. Elle permet de démystifier l’image de l’objet au niveau du cerveau en lui apprenant que ce dernier n’est pas du tout dangereux (ou est moins dangereux que ce qu’il pense). Ainsi, pour quelqu’un qui développe une phobie à l’endroit d’un animal, la thérapie consistera à :

  • Lui faire lire le nom de l’animal ;
  • L’exposer à des images de l’animal ;
  • Lui faire visionner des vidéos de l’animal ;
  • Lui montrer des figurines de l’animal ;
  • Lui faire aimer des représentations en peluche de l’animal ;
  • Lui montrer l’animal et le faire approcher de ce dernier progressivement pour le lui faire accepter ou même aimer.

Mais il faut veiller à choisir minutieusement les composantes de la thérapie, car un mauvais choix peut amplifier la phobie au lieu de l’atténuer.

Conseils
Show Buttons
Hide Buttons